Monday 27 September 2021 Le portail des Métiers de l'Habitat, de la Construction




 Recherche avancée  S'inscrire à l'Annuaire


>> Accueil > Actualité


L'actualité


Partager RSS
vignette batipôle.com
14/09/21

ALG Emballage

Comment baliser un chantier ?

Tout savoir sur le balisage des chantiers
La signalisation d’un chantier est une action essentielle, car elle permet de garantir une visibilité quant aux éventuelles modifications liées à la circulation des véhicules ou à la limitation de vitesse. Un bon balisage assure une sécurité optimale pour le personnel qui travaille sur le chantier, les usagers de la route, les personnes vivant aux alentours et les piétons, il doit être effectué selon des normes et des réglementations bien définies.

Un chantier peut être fixe ou mobile, selon si son emplacement doit subir des déplacements pendant la journée ou pas.

Les entreprises qui entreprennent des travaux sont donc dans l’obligation de respecter les normes de sécurité tout au long du projet, en organisant un balisage clair de la zone du chantier.

Pourquoi baliser un chantier ?

Le balisage d’un chantier est avant tout une question de sécurité, qui permet d’éviter les dangers pour les usagers de la route, et de faciliter le travail des ouvriers qui peuvent alors mieux se repérer. Pour tous les types de chantier, la zone de travaux doit obligatoirement comprendre un panneau de permis de construire, en plus d’un ruban de signalisation selon l’emplacement.

Les chantiers qui se tiennent sur des terrains privés ne sont pas soumis à des normes particulières, mais doivent être signalés par un poteau et un balisage clair, afin de sécuriser l’endroit. A l’inverse, les chantiers qui empiètent sur la voie publique sont soumis à des réglementations strictes, incluant une demande d’arrêté de circulation, qui est nécessaire pour l’installation d’une signalisation temporaire. Ainsi, des poteaux de balisage indiquent aux usagers le nouvel itinéraire à suivre, et des barrières de chantier sont placées autour de la zone de travaux.

La signalisation et le balisage permettent de :

 

  • Garantir la sécurité du personnel et des passants aux alentours du chantier,
  • Assurer la fluidité de la circulation, en guidant les usagers de la route vers le nouvel itinéraire ou la nouvelle configuration de la zone,
  • Réduire le nombre d’accidents,
  • Limiter les risques de litiges avec la communauté.

 

Un balisage de chantier n’est efficace que s’il est bien visible et clair, afin de jouer pleinement son rôle d’avertissement, d’orientation et de prescription. Quant au choix des poteaux de signalisation, il doit se faire en fonction de plusieurs éléments liés à l’environnement du chantier, comme le trafic, le type de voirie ou la configuration de la route.

Quels sont les types de chantiers concernés par le balisage ?

Un chantier implique par définition l’installation temporaire d’un ensemble d’engins, de matériaux et de personnels à un endroit donné. Les travaux entrepris apportent forcément des modifications de configuration sur les lieux, ainsi que des changements au niveau de la circulation des personnes ou véhicules qui utilisent la voie concernée. C’est pour cette raison que tout chantier occupant une voie publique en entier ou partiellement, doit obligatoirement faire l’objet d’une signalisation.

Ainsi, un chantier fixe qui empiète sur la chaussée nécessite un panneau AKS qui est une signalisation d’approche, en plus d’une signalisation de position longitudinale et frontale. Un biseau peut également être requis dans certaines situations.

A l’inverse, un chantier mobile, qui évolue d’une manière progressive et continue, nécessite la mise en place d’un gyrophare, associé à un panneau AK5 avec trois feux R2, une signalisation d’approche par fanion K1 ou par véhicule.

Dans tous les cas, la signalisation temporaire permet de guider les usagers de la route et les professionnels du chantier, pour les protéger et assurer leur sécurité.

La signalisation d’un chantier peut concerner les agents, les véhicules ou les travaux. Elle doit être mise en place en fonction de plusieurs éléments, comme le type de voirie, sa configuration ou la densité du trafic qu’elle comprend.

Les panneaux, la signalisation des personnes ou les balisages doivent par ailleurs être :

  • Cohérents avec la signalisation ou le marquage au sol en place déjà en place,
  • Mis à jour d’une manière régulière, pour faire en sorte que les indications soient toujours justifiées et crédibles,
  • Conformes aux normes, avec des consignes lisibles, bien positionnées et bien indiquées,
  • Visibles par les passants, à travers des équipements spécifiques pour les agents du chantier.

Il est ainsi essentiel de bien choisir la couleur des panneaux, leur taille et les supports à utiliser, selon l’environnement du chantier.

Les types de signalisations pour un chantier

La signalisation d’un chantier peut être d’approche, de position ou de fin de prescription.

La signalisation d’approche

La signalisation d’approche se place en amont du lieu du chantier, elle a pour but de renseigner les usagers sur une situation proche, en les avertissant qu’ils entrent dans une zone de travaux. Généralement, la signalisation d’approche est composée de divers éléments tels que :

  • Les cônes de chantier,
  • Les panneaux triangulaires AK avec fond jaune, qui signalent un danger, ou indiquent que la chaussée est rétrécie,
  • Les panneaux d’interdiction de dépasser ou de stationner, de limitation de vitesse ou sens obligatoire de circulation, appelés signalisation de prescription.

Pour mettre en place de telles signalisations, il est nécessaire de consulter les réglementations en vigueur concernant l’emplacement exact, et d’obtenir un arrêté de circulation.

La signalisation de position

La signalisation de position comprend les panneaux qui indiquent aux usagers de la voie un changement de trajectoire, pouvant être soit des panneaux zébrés soit des cônes. Dans ce cas, il est nécessaire de retracer en jaune le nouveau parcours.

Cette signalisation peut être sous la forme :

  • D’un balisage pour protéger les piétons, avec une séparation nette entre le parcours des usagers et la voie de circulation,
  • D’une signalisation de sécurité avertissant les piétons pour qu’ils changent de trottoir, en cas de besoin,
  • D’un biseau de raccordement,
  • D’un balisage frontal ou longitudinal,
  • D’un poteau en PVC,
  • De séparateurs de voies,
  • De plots de chantier,
  • De barrières de chantier.

La signalisation de fin de prescription

La signalisation de fin de prescription est placée à la limite du chantier, elle indique aux usagers la fin d’un danger avec des indications claires.

Selon la réglementation, il est nécessaire de mettre en place des panneaux de fin de prescription à 50 mètres du panneau de fin de chantier. Une signalisation de fin de prescription peut être :

  • Un panneau qui indique la fin de toutes les interdictions,
  • Un panneau spécifique pour une interdiction en particulier,
  • Un panneau temporaire qui indique une nouvelle limitation de vitesse.

La signalisation des cas particuliers

La signalisation des cas particuliers comprend :

  • Les panneaux spécifiques pour les travaux de nuit, souvent associés à un avertissement lumineux, qui concerne le balisage et l’indication de position,
  • Les panneaux de signalisation d’urgence, indiquant un accident sur la voie, ou les conséquences d’une intervention réalisée sur la route,
  • Les panneaux indiquant des dangers temporaires, qui demandent une prudence de la part des usagers, sans toutefois gêner la circulation. Il peut s’agir par exemple d’une route glissante, de la présence de gravillons ou d’une chaussée déformée,
  • Les panneaux indiquant des dangers temporaires bloquant une partie de la route, comme un accident ou un éboulement de terrain.

Quels sont les moyens possibles pour baliser un chantier ?

Le balisage d’un chantier peut se faire à l’aide de panneaux temporaires, de cônes de signalisation, de rubans de chantier, de séparateurs de voies, de barrières, de dispositifs lumineux ou de piquets.

Les panneaux temporaires servent à signaler une zone de travaux, à améliorer la visibilité de l’endroit, et à prévenir les usagers d’un danger ou de ralentissements possibles. L’emplacement et la distance entre les panneaux varient en fonction de la situation géographique du chantier.

Les cônes de signalisation sont des plots de couleurs orange et blanc, possédant des bandes réfléchissantes, qui représentent des signaux de position, et qui permettent de délimiter la zone de travaux en amont. Ils ont pour rôle de visualiser les zones en travaux ou celles qui ne doivent pas être franchies, de baliser l’itinéraire à suivre et de délimiter les voies de circulation.

Les rubans de signalisation de type rubalise permettent de renforcer la sécurité des chantiers. Ils peuvent contenir des messages ou des hachures rouges et blanches. Les rubans sont des moyens pratiques et faciles à utiliser, en plus d’être solides et de résister aux tensions. Leur utilisation est possible aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Les séparateurs de voies sont utilisés dans le cadre de travaux de longue durée, notamment pour indiquer l’interdiction d’accéder à une voie en travaux. L’implantation de séparateurs a pour but d’empêcher la circulation sur lez zones en chantier, et la présence des deux couleurs rouge et blanc assure une meilleure visibilité du chantier sur la voie.

Les balises d’alignement rouges et blanches sont fabriquées en plastique renforcé, et sont facilement identifiables sur la route, grâce à leur hauteur et à leur forme particulière. Ces balises peuvent être mises en place pour signaler un basculement de la circulation, la fermeture d’une voie, des travaux sur les bas-côtés, un danger sur la voie ou un changement de la circulation. Elles sont aussi utilisées pour baliser un chantier sur une route à deux directions ou pour matérialiser un marquage au sol central sur une route. Les balises d’alignement se posent sur un support en plastique, ce qui garantit leur résistance face aux intempéries et aux bouchons sur la route.

Les filets et grillages sont des outils de balisage de chantier fabriqués en plastiques, qui présentent une haute visibilité, ainsi qu’une résistance importante aux rayons UV et aux tractions. Il s’agit d’une solution économique, rapide et facile à mettre en œuvre.

Les barrières de sécurité ont pour rôle de sécuriser le chantier, de délimiter les endroits interdits d’accès ou les itinéraires autorisés pour les piétons et d’empêcher les véhicules de traverser la route. Les barrières peuvent être fixes, extensibles, pliables ou avec lisse.

Les piquets de chantier de couleur rouge et blanc servent à baliser les travaux qui se déroulent sur les bas-côtés de la chaussée, ou à signaler un obstacle. Ils se posent directement au sol et délimitent rapidement une zone de travaux.

La signalisation lumineuse de travaux permet de garder une constante visibilité sur la zone de chantier, de jour comme de nuit. Cette signalisation peut prendre la forme de feux de chantier, de lampes, de triangles lumineux ou de feux tricolores. Elle concerne également la signalisation des engins et véhicules d’intervention, prenant alors la forme de rampes lumineuses, de feux tournants ou de projecteurs.

Partager RSS

  • ALG Emballage
  • 63 rue Ferdinand Buisson - 47240 Castelculier
  • Tél. : (+33) 05 53 66 13 13

Source : Uniweb
20 rue Hermès - 31520 Ramonville St-Agne
Tél. : (+33) +3 35 34 31 51

E-mail : seo@uniweb-toulouse.fr
Site web : https://www.uniweb-toulouse.fr/

 

Soyez le premier à publier un commentaire :

Votre commentaire

les champs marqués d'une * sont obligatoires





Si vous voyez ce texte, raffraichissez la page.



Suivez-nous !
Batipole est sur facebook
et sur
facebook

Agenda
L'agenda Les dates des principaux salons et manifestations

L'entreprise
L'entreprise du mois Coup de coeurCityzenith Les jumeaux numériques

Club des Pros
Club des pros Accès au Club des pros

Google Actualité

 

Pour des informations sur le sponsoring de notre liste de diffusion et l'insertion de publicité, contactez notre service commercial : edition@batipole.com

Annuaire batipole

© batipôle.com 1998 - 2021