Sunday 02 October 2022 Le portail des Métiers de l'Habitat, de la Construction




 Recherche avancée  S'inscrire à l'Annuaire


>> Accueil > Actualité


L'actualité


Partager RSS
Crédit photo : Com 4
21/01/11

Com 4

Des résultats avérés sur l'ignifugation du bois

Depuis janvier 2010, Woodenha entreprises a lancé un programme de recherches BIME® (Bois Ignifugé dans la Masse pour l'Extérieur). Ce dernier répond à la forte croissance des constructions d'Etablissements Recevant du Public (ERP) dont le bois en est le matériau principal. Cependant, des craintes résident quant à leur ininflammabilité en extérieur. Le programme de recherches a d'ores et déjà permis de dresser une cartographie en 3D des produits ignifuges dans les différents types de matériaux. Ce progrès assure aux clients de Woodenha entreprises d'obtenir un taux de succès élevé aux classes M ou Euroclasse. Edito batipôle

Aujourd’hui, il existe une forte demande pour l’ignifugation du bois (lambris, bois raboté, 3 plis massifs, contreplaqué, etc.) qui s’explique en partie par l’augmentation des constructions d’établissements recevant du public (E.R.P). Ces bâtiments utilisent de plus en plus de bois, que ce soit en intérieur comme en extérieur. Le contexte réglementaire rend indispensable l’ignifugation de ce matériau, seulement des doutes subsistent sur ses applications possibles en extérieur. Ces incertitudes vont être dissipées grâce à un encadrement normatif à venir et par les recherches de Woodenha entreprises depuis janvier 2010.

Le programme BIME® (Bois Ignifugé dans la Masse pour l’Extérieur) visite à mettre au point une solution ignifugeante à profil écotoxicologique favorable, sans contraintes vis à vis de collages ou de finitions et efficace en milieu intérieur comme extérieur. Randy Cloridor, thésard diplômé en physico-chimie des matériaux et spécialiste des polymères, est en charge de ce projet depuis bientôt 1 an et pour les 2 ans à venir en collaboration avec l’Ecole Supérieure du Bois (ESB).

 

Une meilleure compréhension des mécanismes de l’ignifugation du bois en autoclave

 

La formulation d’un tel produit ignifuge est très complexe ; il faut tout d’abord comprendre le mécanisme de fonctionnement de chacune des molécules ignifugeantes car celles-ci ne réagiront pas toutes de la même manière d’un produit en bois à l’autre. Grâce aux essais en autoclave au sein de l’entreprise Woodenha et des recherches au laboratoire de l’ESB, une première étape a pu être franchie. « Nous avons pu établir une cartographie en 3D des produits ignifuges dans les différents types de matériaux », nous explique Randy Cloridor.

 

Cette cartographie qui se fonde sur la mise au point d’une détection par produit chimique de la profondeur d’imprégnation de l’ignifugeant dans le bois est indispensable dans le processus de recherche, afin d’être capable de prévoir une synergie entre les produits ignifuges pour une adaptation en milieu extérieur et de prédire grâce à des codes couleurs, la quantité d’imprégnation la plus juste et nécessaire pour une bonne réaction au feu.

Cette avancée offre dès à présent à l’entreprise Woodenha une meilleure compréhension du processus d’ignifugation en règle générale avant l’envoi du bois pour les tests en laboratoire, ce qui permet aujourd’hui de garantir à ses clients un fort taux de succès aux classements M ou Euroclasse. Lors des dernières épreuves aux tests, 10 produits bois sur 10 présentés ont reçu le classement B, soit très difficilement inflammable.

 

La prochaine étape sera de certifier une solution qui résiste au vieillissement du bois et aux intempéries : « nos recherches ont bien avancé, maintenant il nous faut comprendre le mécanisme de fonctionnement du produit et sa résistance aux facteurs climatiques grâce au procédé de vieillissement artificiel accéléré », nous explique Jean-Baptiste AUREL, créateur de Woodenha.

 

 

Woodenha et le GTFI participent à une future norme européenne pour l’ignifugation du bois en extérieur

L’étude du vieillissement du bois d’ici 2011 sera réalisée dans le cadre d’une future norme européenne visant à évaluer l’aptitude d’un bois ignifugé en milieu extérieur (N° prEN 15912). Le GTFI, Groupement Technique Français contre l’Incendie et Woodenha, membre et administrateur de ce syndicat professionnel, participent actuellement aux réunions de travail pour définir les différentes règles à appliquer dans cette norme.

 

Celle-ci donnera une méthode d’évaluation officielle à laquelle pourront se référer architectes et bureaux de contrôle, donnant ainsi l’assurance que le produit proposé sur le marché est apte à son utilisation finale.

 

 

Zoom sur Jean-Baptiste AUREL :

 

Expert Bois depuis octobre 2010

 

Parrainé par Pierre-Marie DESCLOS et Constant PERRAULT et suite au passage devant le comité d’admission du 15 octobre dernier, Jean-Baptiste AUREL a été intégré dans la Société des Experts Bois.

 

Membre du GTFI

 

Jean-Baptiste AUREL est membre du Groupement Technique Français contre l’Incendie depuis 2009 et administrateur depuis octobre 2010. Il souhaite ainsi faire reconnaître sa profession aux organismes professionnels et contribuer à développer l’amélioration de la sécurité incendie des personnes et des biens.

 

 

Pour plus d’informations : www.woodenha.com

 

Partager RSS

  • ORCAB
  • ORCAB / FORCAB Z.A. Les Genêts Route de Vieillevigne - 85620 Rocheservière
  • Tél. : (+33) 02 51 48 44 91

Source : Com 4
70 quai de la fosse - 44100 Nantes
Tél. : (+33) 02 40 73 50 51

E-mail : info@com-4.fr
Site web : http://www.com-4.fr

 

Soyez le premier à publier un commentaire :

Votre commentaire

les champs marqués d'une * sont obligatoires





Si vous voyez ce texte, raffraichissez la page.



Les autres articles de la société...






Pour des informations sur le sponsoring de notre liste de diffusion et l'insertion de publicité, contactez notre service commercial : edition@batipole.com

Annuaire batipole

© batipôle.com 1998 - 2022