Norba Menuiserie

La Résidence Dupleix à Paris

Par Batipole Édition  Publié le 20 mai 2012

La réhabilitation de l'immeuble Dupleix à Paris, dirigée par l'architecte Lenne-Haziza fut un véritable défi technique. La principale contrainte étant que les travaux devaient se dérouler en présence des habitants dans l'immeuble ! Un challenge qui fut brillamment relevé par l'entreprise Norba menuiserie.
Edito batipôle

Agrandissement des surfaces, prototypes de menuiseries, extension et montage à sec : la réhabilitation de l’immeuble Dupleix à Paris, et notamment le changement des façades en site occupé, souligne l’expertise et la capacité d’adaptation de Norba Menuiserie, spécialiste de la menuiserie de chantier.

La réhabilitation de la résidence Dupleix, conçue par l’architecte Lenne-Haziza, vient d’ailleurs d’être distinguée dans le cadre du Prix AMO (Architecture et Maîtres d’Ouvrage).

Un étonnant lifting

Entre réhabilitation et création, cette opération a consisté en la modernisation complète de la tour tout en préservant son authenticité. Située dans le 15ème arrondissement de Paris, la résidence Dupleix accueille des militaires de haut rang. Deux immeubles des années 60 composés de 44 logements, propriété de la SNI Ile-de-France.

C’est à l’initiative de celle-ci, en collaboration avec l’architecte Michelle Lenne-Haziza, qu’a été menée la transformation du site. Un étonnant lifting qui vise trois objectifs : valoriser l’ensemble dans son environnement urbain en tenant compte des exigences du développement durable, gagner en surface, améliorer le confort thermique des logements.

L’opération comprenait une difficulté majeure : le maintien des habitants dans l’immeuble pendant les travaux. Dans ce contexte, un chantier prend une dimension particulière : le changement des façades en site occupé. Un véritable défi technique pour l’entreprise Norba Menuiserie en charge des opérations.

Des chiffres éloquents

Les chiffres situent l’ampleur des travaux de menuiserie à entreprendre :

·            34 fenêtres, 34 portes-fenêtres, et 213 coulissants à levage le tout en  bois bossé ;

·            259 volets roulants bois en pin d’Oregon motorisés ;

·            600m² de lames de terrasse en ipé clipsées sur lambourdes, de panneaux médium et de parquet chêne vernis.

Le projet architectural a orienté le programme technique.

Défis techniques

La principale difficulté consistait à déposer les anciennes et installer les nouvelles façades dans une même journée.

L’avancée des ensembles menuisés sur les balcons diffère selon que l’on est au nord pour les chambres ou au sud pour les séjours et cuisines.

L’effet d’encadrement en bois ou dérivés crée une mise à distance et une épaisseur entre le logement et l’extérieur. Le parquet de cet encadrement, qui forme un seuil au bas des baies coulissantes, est prolongé d’un caillebottis bois sur les balcons des séjours, ce qui semble les agrandir quand les baies sont ouvertes. Lorsque celles-ci sont fermées, les séjours gagnent une margelle où des plantes trouvent leur place.

En façade nord, les logements sont agrandis au détriment du balcon dont la largeur est réduite à 60 cm de passage technique.

Des maquettes 3D aux prototypes

Sur ce chantier en site occupé, Norba Menuiserie a innové en réalisant des maquettes 3D pour illustrer les solutions techniques retenues, en construisant des prototypes de menuiseries et volets présentés aux habitants des logements.

Mis au point en atelier puis sur site, ils ont permis à Norba Menuiserie de préciser le mode d’exécution des travaux. Les murs mitoyens prolongés constituent des complexes isolants en bois ou dérivés usinés et calibrés pour une manutention légère et un montage efficace et rapide. Quant aux coffres des volets bois, ils sont désormais en aluminium, d’où une légèreté de manutention et d’intervention ultérieure.

Par ailleurs, la contrainte de la réhabilitation en site occupé à imposé l’aménagement d’un ascenseur extérieur pour favoriser l’acheminement des pièces. En amont, le chantier a donné lieu à une campagne de relevés de cotes extrêmement précis ainsi qu’à un repérage aisé des menuiseries afin de faciliter le travail du poseur.

Méthode, organisation et planification ont été déterminantes pour mener à bien ce chantier de 11 mois. Une opération dont l’exemplarité est consacrée aujourd’hui par le prix Architecture et Maîtres d’Ouvrage.










L'agitation


5476
Le FILMM met en avant l’importance de l’isolation dans la rénovation énergétique

602

16