ENVAC

Envac remporte deux appels d’offres pour près de 10 millions d'euros pour la collecte pneumatique des déchets dans deux hôpitaux français

Par Sophie Candau Communication  Publié le 29 Mar 2024
Envac

Résumé pour les décideurs

Innovation et Durabilité : Envac dans le Secteur Hospitalier

Introduction

Envac révolutionne la gestion des déchets dans les hôpitaux français, valorisant sécurité et écologie.

Modernisation par Envac

Envac s'est vu attribuer deux contrats significatifs pour intégrer sa technologie de collecte pneumatique des déchets à l'Hôpital Métropolitain de l’Artois à Lens et à l’Hôpital Lariboisière – Fernand-Widal AP-HP à Paris, totalisant près de 10 millions d'euros. Cette avancée technologique promet une gestion des déchets plus hygiénique, sécurisée, et écologiquement responsable dans ces institutions sanitaires.

Avantages et Impact

L'adoption de la technologie Envac par ces établissements illustre l'engagement vers une meilleure hygiène, une réduction des risques de contamination, et une optimisation de l'espace. Réduisant le contact physique avec les déchets, cette méthode améliore les conditions de travail du personnel hospitalier et renforce la sécurité des patients.


L'initiative d'Envac marque un progrès notable dans le domaine de la gestion des déchets hospitaliers en France, mettant en lumière le potentiel des solutions innovantes pour faire face aux défis environnementaux et sanitaires actuels.


Catégorie: Innovation Technologique
Sous-Catégorie: Gestion des Déchets Hospitaliers



Modernisation des systèmes de gestion des déchets dans les hôpitaux français

Envac, la société qui soutient le développement urbain plus durable grâce à des systèmes de gestion des déchets hautement efficaces, a remporté deux nouveaux appels d’offre en France pour un montant total de près de 10 millions d'euros.

La technologie de la société Envac sera mise en place dans deux grands établissements hospitaliers français, le Nouvel Hôpital Métropolitain de l’Artois à Lens et l’Hôpital Lariboisière – Fernand-Widal AP-HP à Paris.

Le Nouvel Hôpital Métropolitain de l’Artois sera doté d'un système de collecte pneumatique de déchets pour le transport et le traitement des déchets infectieux (DASRI), des déchets assimilables aux ordures ménagères (DAOM) ainsi que des fractions de linge. De son côté, le Nouveau Lariboisière AP-HP bénéficiera d’un système de transport dédié aux déchets résiduels et aux fractions de linge.

Avec ces nouveaux accords, Envac aura équipé six établissements hospitaliers en France de sa technologie. Outre le Nouvel Hôpital Métropolitain de l’Artois à Lens et l’Hôpital Lariboisière – Fernand-Widal AP-HP, cela inclut le CHU de Nantes, le CHU de Pontchaillou de Rennes, l’Hôpital de Hautepierre – Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et le CHU de Montpellier. Les quatre premiers sont actuellement en cours de construction, tandis que les deux derniers sont opérationnels depuis respectivement 2008 et 2012.

Le projet pour le Nouvel Hôpital Métropolitain de l’Artois représente 6,9 millions d'euros. Ce montant sera déployé pour équiper un complexe sanitaire comptant 611 lits d'un système de collecte pneumatique des déchets. Ce système aura pour mission de gérer trois types de déchets distincts : le linge, les ordures ménagères et les déchets infectieux (DASRI).

Dans le cadre de ce projet, les systèmes en cours de construction dans cet établissement, à l'instar de celui de Rennes, seront en mesure d'assurer le transport et le traitement séparé des déchets infectieux tranchants de type III. Ce processus inclura une stérilisation sur place, couvrant des éléments tels que les aiguilles de bistouri, les talons aiguilles et tout autre matériel métallique pouvant potentiellement être un vecteur de transmission de maladies.

L'équipe technique d'Envac Iberia à Madrid est chargée de l'installation et de la gestion du projet. Madrid abrite le siège d'Envac Iberia ainsi que sa division pour l'Europe du Sud, le Moyen-Orient et l'Afrique, ce qui en fait le lieu central pour la coordination de ces opérations.

« La solution d’évacuation du linge sale et des déchets est une brique complémentaire de la démarche globale mise en œuvre pour le Nouvel Hôpital Métropolitain de l’Artois. Elle côtoie la logistique robotisée et automatisée, la gestion numérique du bâtiment, la banalisation des DASRI en interne, le stockage vertical, etc. L’objectif est d’améliorer la prise en soins des patients, les conditions d’accueil et les conditions de travail en déchargeant les soignants au maximum des tâches annexes.» précise Bruno DONIUS, Directeur Général du Centre Hospitalier de Lens.

Nouveau Lariboisière AP-HP

Le projet du Nouveau Lariboisière AP-HP à Paris bénéficiera d'un budget de mise en œuvre de 2,8 millions d'euros. Cet établissement, comprenant 489 lits, sera équipé d'un système de transport dédié aux déchets résiduels et aux fractions de linge.

L'introduction de systèmes pneumatiques de transport des déchets dans les hôpitaux représente une avancée significative dans la logistique interne. Cette technologie permet d'éliminer la nécessité d'utiliser des ascenseurs et des monte-charges pour le déplacement des déchets, tout en libérant l'espace au sol autrefois utilisé pour le stockage temporaire des bacs.

Ce système présente également des avantages en termes d'hygiène, en réduisant au minimum le contact physique entre les individus et les déchets hospitaliers ainsi que le linge souillé. Contrairement au transport manuel à travers les couloirs et les ascenseurs, les déchets sont acheminés à travers un réseau de canalisations clos. Cette approche contribue à créer un environnement plus sûr pour les patients, le personnel médical et les visiteurs, en limitant les risques de contamination croisée et en améliorant les normes d'hygiène dans les installations hospitalières.

« L’hôpital du Nouveau Lariboisière AP-HP sera doté d’un réseau de canalisations verticales permettant l’évacuation du linge sale et des déchets de type DAOM. Les points de collecte situés au sein même des unités de soins permettront au personnel soignant de gagner du temps, de réduire les risques de troubles musculosquelettiques et d’alléger les flux logistiques dans l’hôpital, tout en sécurisant ces deux circuits. » explique Mathieu RABIER – Ingénieur logistique – Hôpital Lariboisière – Fernand-Widal AP-HP.

Le système de collecte Envac en milieu hospitalier

Depuis son installation pionnière à l'hôpital Sollefteå en Suède en 1961, le système pneumatique d'Envac demeure en service jusqu'à ce jour, témoignant de sa fiabilité et de son efficacité. Cette technologie est désormais déployée dans plus de 133 hôpitaux à travers le globe, dont 6 en France.

Les solutions logistiques de collecte de déchets proposées par Envac offrent aux patients et au personnel soignant des solutions intelligentes, hygiéniques et sécurisées. Grâce à un environnement dépourvu de contact direct, à des systèmes distincts pour le linge et les déchets, ainsi qu'à un processus d'enlèvement hermétique, le système d'Envac garantit une gestion efficace des déchets.

En adoptant le système Envac, la collecte des déchets et du linge est optimisée pour minimiser les contacts physiques entre les individus et les matériaux souillés. Les déchets et le linge sont acheminés à travers un réseau de canalisations clos, éliminant ainsi le recours à des chariots dans les couloirs et les ascenseurs. Cette approche contribue à instaurer un environnement plus sûr pour le transport des patients, du personnel et des visiteurs.

En outre, le système fermé et les entrées de déchets sans contact réduisent significativement la propagation des infections, la transmission de gouttelettes et les risques d'accidents, contribuant ainsi à améliorer les standards d'hygiène et de sécurité au sein des établissements de santé.

L'installation Envac destinée aux hôpitaux présente quelques différences par rapport au système classique utilisé dans les agglomérations. Afin de relever le défi d'une évacuation propre et sécurisée du linge et des déchets, ceux-ci sont transportés à travers des réseaux de canalisations distincts tout en restant intégrés au même système. Chaque type de matériau dispose de ses propres entrées dédiées, qui peuvent être équipées de la technologie sans contact pour réduire les contacts et limiter la contamination croisée.

La diminution de la manipulation manuelle du linge et des déchets présente des avantages non seulement du point de vue de la santé, mais également sur le plan financier. Le transport automatisé des déchets via le système de collecte pneumatique réduit la nécessité d'une main-d'œuvre importante d'aides-soignants et de personnels hospitaliers pour le transport et le tri du linge et des déchets. De plus, la réduction du transport des déchets à l'aide de chariots dans les couloirs et les caniveaux entraîne une moindre usure des infrastructures hospitalières, ce qui se traduit par des économies sur les frais d'entretien.

César MORÁIS, directeur commercial d'Envac Iberia, assure que « La gestion inversée basée sur la technologie pneumatique a généré des économies de près de 20 % dans la gestion des déchets dans les hôpitaux qui en sont équipés. Une fois que l'opérateur a introduit les déchets dans le système, il n'y a plus de contact manuel ou visuel avec les déchets. Cela améliore l'hygiène et la sécurité du personnel soignant. De plus, comme il s'agit d'un système hermétique, il évite les lixiviats, des liquides provenant des déchets qui peuvent contenir des substances toxiques et causer des nuisances. »











Tél. : 0143704809
Courriel : s.monclus@envac.es
Site internet : https://envac.fr/


L'agitation


5588
CAPREMIB lance deux nouvelles gammes en béton préfabriqué bas carbone : Dalles BB et ombrières photovoltaïques

607

16