FS Energy

Comment économiser de l’énergie chez soi ?

Par Uniweb - Digital RP  Publié le 27 nov 2020

Les différents façons d'économiser de l'énergie chez soi

La facture énergétique représente un des postes de dépenses les plus importants chez les ménages. Il est alors possible de réduire la consommation d’une maison, tout en préservant un niveau de confort tout à fait convenable.
Les économies d’énergie passent tout d’abord par des gestes simples à adopter au quotidien, en plus d’une vérification régulière des installations électriques ou de chauffage. En rénovation ou en nouvelle construction, le recours à un système de chauffage ou de climatisation performant permet d’assurer une installation aux normes en vigueur, garantissant une baisse considérable de la facture énergétique.

Opter pour des appareils électroménagers à faible consommation d’énergie

La consommation d’énergie liée à l’utilisation des appareils électroménagers représente environ 20% de la facture annuelle d’un ménage. Même si le coût de remplacement de ces équipements peut représenter un coût considérable, les bénéfices acquis peuvent être encore plus importants sur la durée. A ce titre, le retour sur investissement se ressent sur la durée.
Ainsi, les vieux appareils énergivores doivent céder leur place à des machines de nouvelle génération, dont la consommation énergétique est maîtrisée. Lors de l’achat il est recommandé d’opter pour des appareils possédant le label A+++, qui caractérise les équipements les moins gourmands en énergie.
Une fois les électroménagers changés, il est essentiel d’adopter les bons comportements au quotidien, comme laver le linge à température moyenne ou froide. Il est également conseillé de placer le réfrigérateur loin des sources de chaleur, de la dégivrer régulièrement, d’optimiser le rangement à l’intérieur, et de ne pas multiplier les ouvertures de la porte.
Par ailleurs, le lave-linge et le sèche-linge doivent de préférence être actionnés pendant les heures creuses, où la tarification est plus faible.

Optimiser l’éclairage

En adoptant certains réflexes simples, comme éteindre systématiquement la lumière à la sortie d’une pièce, il est possible de réaliser de vraies économies d’énergie. L’installation de détecteurs de mouvement à certains endroits de la maison est également une bonne alternative, qui permet d’éteindre les lumières lorsqu’il n’y a personne.  
Le choix des ampoules doit aussi être bien réfléchi, en fonction de l’espace disponible et de l’intensité d’éclairage souhaitée. Il est préférable d’utiliser des ampoules de faible puissance pour éclairer certains endroits comme un couloir ou des escaliers, en réservant les ampoules plus puissantes pour des pièces comme la cuisine ou la salle de bain.
Il existe aujourd’hui dans le commerce plusieurs types d’ampoules à basse énergie, utilisant la technologie LED ou fluo compacte, qui sont un peu plus chères mais qui garantissent une économie certaine sur la facture d’électricité. Ces ampoules présentent un rapide retour sur investissement par rapport à leur prix, sans compter leur longévité et leur côté écologique.
Les ampoules à basse consommation permettent de réaliser jusqu’à 75% d’économie d’énergie, leur prix est ainsi vite amorti.

Contrôler la consommation de chauffage et d’eau chaude

Le chauffage représente l’une des dépenses énergétiques les plus importantes dans un foyer, environ 2/3 de la facture. Il est possible de baisser la consommation en contrôlant le chauffage intérieur, et en installant des appareils efficaces. Ici aussi, les bons gestes doivent être adoptés au quotidien, afin de réduire la consommation de chauffage.
Ainsi, il est recommandé de régler la température à 19°, de couper le chauffage lors de l’aération d’une pièce, de chauffer uniquement les endroits fréquentés, de fermer les volets et les rideaux, et de baisser le chauffage pendant la nuit.
Il convient aussi d’améliorer l’isolation du logement pour éviter que la chaleur s’échappe et que le chauffage soit contraint de fonctionner encore plus. Enfin, l’entretien régulier des appareils de chauffage est une étape essentielle dans le processus d’économie d’énergie. Par ailleurs, certains systèmes de chauffage sont plus économiques que d’autres, comme la pompe à chaleur, ou le chauffe-eau thermique.
D’un autre côté, l’eau chaude engendre une dépense énergétique conséquente, et il est possible de la réduire en utilisant des dispositifs particuliers comme la douche à débit réduit. L’installation d’un système de chauffe-eau solaire thermique est également une bonne alternative, puisque l’eau est préchauffée par le soleil avant de rentrer dans le chauffe-eau électrique de la maison.

Améliorer l’isolation du logement

L’isolation d’une maison est un élément essentiel dans l’optimisation de la consommation énergétique. En effet, installer un système de chauffage ou de climatisation performant ne sert à rien si le logement n’est pas conforme aux normes thermiques en vigueur.
Les travaux d’isolation sont souvent coûteux et importants, et doivent être entrepris par une entreprise spécialisée. Ils incluent l’amélioration de l’étanchéité des parois, en injectant des matériaux spécifiques, afin d’éviter la moisissure aux murs, et de couper les ponts thermiques.
L’isolation d’un logement passe aussi par le degré d’étanchéité des portes et des fenêtres.
Dans ce contexte, les fenêtres peuvent être calfeutrées et dotées de double vitrage, pour empêcher l’entrée de l’air froid, et la sortie de l’air chaud, réduisant ainsi la sollicitation du chauffage. Les portes peuvent être munies de simples bourrelets pour empêcher la circulation des courants d’air.
Cette étanchéité est un aspect souvent oublié, alors qu’un simple scellement d’un pourtour des portes ou des fenêtres, possède un effet immédiat sur la facture énergétique.
Pour aller encore plus loin, les travaux de rénovation énergétique peuvent impliquer le changement des vieilles fenêtres par des nouvelles plus performantes par un menuisier compétent.

 
Vérifier et entretenir régulièrement les installations de chauffage et de climatisation

Avant d’entamer des travaux onéreux et importants, il est utile de commencer par réduire la consommation là où il est facile et possible de le faire. Des gestes simples peuvent être adoptés, comme effectuer un diagnostic du système existant, sans occasionner des dépenses importantes.
L’habitation est ainsi soumise au test de l’infiltromètre, qui permet d’identifier rapidement les éléments sur lesquels il faut agir, et qui sont à l’origine des fuites d’air. D’un autre côté, l’entretien régulier des appareils de chauffage et de climatisation est un geste rentable car il garantit la durabilité des appareils, et évite l’usure, responsable de la perte de performances.

Eteindre les appareils électroniques

Les appareils électroniques continuent à consommer de l’énergie même quand ils sont en mode veille. Ainsi, il faut veiller à éteindre complètement les postes de télévision et autres équipements électroniques, voire les débrancher en cas d’absence.
Il existe aujourd’hui des prises intelligentes, qui coupent automatiquement le courant quand les appareils ne sont pas utilisés. L’idéal également est de brancher plusieurs dispositifs dans une même multiprise, afin de pouvoir les éteindre d’un seul coup.

Économiser l’énergie de la climatisation

Les appareils de climatisation sont réputés pour être puissants, et donc assez énergivores. Cette puissance est choisie en fonction de l’isolation du logement, de son exposition au soleil, et du nombre d’ouvertures présentes.
Pour contrer les nombreuses idées reçues et l’image négative des climatiseurs, ces appareils se modernisent et présentent aujourd’hui des performances importantes, ainsi qu’un respect pour l’environnement, supérieur à certains chauffages électriques ou au gaz.
Grâce à la climatisation réversible, il est possible d’utiliser le même système pour refroidir en été et chauffer en hiver. Ce type d’installation offre un chauffage supérieur au chauffage électrique, et son efficacité énergétique rivalise avec le chauffage au gaz.
Il s’agit d’une climatisation par pompe à chaleur qui utilise l’air extérieur pour chauffer ou refroidir le logement, en puisant la chaleur ou le froid à l’extérieur de la maison, pour la restituer à l’intérieur, quelle que soit la température.
La climatisation réversible utilise donc en partie une énergie renouvelable, et produit plus de chaleur ou de froid, tout en consommant moins d’énergie électrique que des appareils classiques.  
Pour consommer moins d’énergie, il est essentiel d’adopter des règles simples, comme la fermeture des fenêtres et des portes dans les pièces climatisées, le nettoyage régulier des filtres, et l’entretien du système de climatisation.
Lors de la pose, l’installateur de climatisation doit bien choisir l’emplacement de l’unité extérieure, en évitant l’exposition au soleil et au vent, et en éliminant les obstacles qui peuvent gêner l’évacuation de l’air chaud.










L'agitation


5582
Des menuiseries bois dans l'authenticité du style Haussmannien

606

16

À découvrir

Salle de Presse BTP