INOHA

Les défis économiques de l'Industrie du Nouvel Habitat pour 2024

Par André Sudrie - Agence RP  Publié le 02 nov 2023
INOHA : Perspectives économiques 2024

Résumé pour les décideurs

L'Industrie du Nouvel Habitat se trouve à un carrefour délicat en prévision de 2024. Une enquête d'Inoha révèle que les acteurs du secteur sont majoritairement inquiets (plus de 70%) face à une possible baisse d'activité et à l'augmentation des coûts opérationnels, notamment ceux de l'énergie, des salaires et du transport.

Bien que la situation se soit légèrement améliorée en 2023 par rapport à l'année précédente, les défis restent importants. Avec l'augmentation des prix de l'électricité et des salaires, ainsi que la hausse prévue des éco-contributions, la pression sur les marges et la nécessité d'adaptation restent critiques. Jean-Luc Guéry, Président d'Inoha, souligne la nécessité d'une action collective pour maintenir la compétitivité et la viabilité du secteur face à une crise du logement persistante et à un contexte économique difficile.



Naviguer dans une mer économique agitée

L'Industrie du Nouvel Habitat, préoccupée par 2023, entrevoit une année 2024 difficile selon une enquête Inoha.

Une année de défis et d'incertitudes pour l'Industrie du Nouvel Habitat

L'enquête menée par Inoha révèle une inquiétude persistante parmi les acteurs de l'Industrie du Nouvel Habitat pour 2024. Malgré une légère amélioration des indices, la pression sur les coûts et les marges demeure forte, et les perspectives économiques sont loin d'être rassurantes.

L'inflation, un adversaire tenace

L'année 2022 a vu une inflation marquée, creusant un écart notable entre la valeur et le volume des ventes. Bien que cet écart ait diminué, passant de 18 à 4 points entre le 3ème trimestre de 2022 et le 2ème trimestre de 2023, les prix à la consommation continuent de grimper, affectant le marché du bricolage.

Les marges sous pression

Les industriels, confrontés à l'augmentation des coûts des matières premières, ont réussi à négocier des hausses tarifaires. Cependant, l'incapacité à répercuter complètement ces coûts a fortement impacté les marges en 2022, un défi qui persiste en 2023.

Les coûts opérationnels en hausse

Les prix de l'électricité pour les professionnels sont prévus pour augmenter de +84% en 2023, et les salaires devraient voir une hausse de +5,5%. Ces augmentations, combinées à celles des loyers commerciaux et du transport routier, ainsi que l'anticipation de hausses des éco-contributions, ajoutent à l'incertitude pour 2024.

Des préoccupations diversifiées

Les acteurs de l'Industrie s'inquiètent principalement d'une baisse d'activité, du coût de l'énergie, de la hausse des salaires et des difficultés de recrutement. Le coût des matières premières, bien que préoccupant, est désormais relégué au second plan face aux enjeux des ressources humaines.

L'appel à l'action de Jean-Luc Guéry

Face à ces défis, Jean-Luc Guéry, Président d'Inoha, invite la filière à collaborer pour développer de nouvelles dynamiques commerciales et préserver les marges, malgré la crise du logement et la baisse de confiance.


« Dans ce contexte de crise du logement et de la confiance ainsi que de la nécessité de maintien des marges, il est de la responsabilité de notre filière de travailler ensemble et rapidement sur de nouvelles dynamiques commerciales » souligne Jean-Luc Guéry, Président d’Inoha.










Tél. : 01 53 42 36 42
Courriel : contact@inoha.org
Site internet : https://www.inoha.org


L'agitation


5504
Perméabilisation des sols

605

16

À découvrir

Salle de Presse BTP