WEBER

Construction et rénovation durables

Par Schilling Communication - Agence RP  Publié le 22 Sep 2023
Construction et rénovation durables

Weber engagé aux côtés de celles et ceux qui agissent aujourd’hui pour le bâtiment de demain

Engagé de longue auprès de celles et ceux qui veulent construire et rénover de façon plus durable, Weber s’est toujours investi pleinement dans la transition environnementale.

À l’occasion de la Semaine européenne du Développement Durable 2023, Weber propose ainsi un tour d’horizon des initiatives déployées dans le cadre de sa stratégie Construction Durable. Celle-ci repose notamment sur un triptyque d’objectifs : décarboner au maximum son offre produits, agir pour réduire les impacts associés à l'ensemble du cycle de vie notamment la production et enfin, réfléchir à des modes constructifs également plus sobres en carbone. De multiples actions muées par un même leitmotiv : se positionner comme partenaire innovant qui allie audace et passion pour inventer, aux côtés de ses clients et partenaires, le bâtiment de demain.

Soulignons que cet engagement de Weber en faveur de l’environnement et, plus largement, sa performance RSE, sont reconnus par l’obtention de la médaille EcoVadis Platinum que l’entreprise arbore depuis plusieurs années déjà et reconduite à nouveau en 2023. Il s’agit de la plus haute distinction EcoVadis, récompensant le Top 1% des entreprises qui performent mieux que leurs concurrents. Avec un score de 76/100, Weber s’avère aujourd’hui le seul mortieriste en France à bénéficier du niveau Platinum. « Nous sommes très heureux de cette reconnaissance EcoVadis Platinum, tout en restant humbles car nous savons qu’il nous reste beaucoup de chemin à parcourir. Cela nous encourage à travailler toujours plus pour nous améliorer sur tous les piliers de notre stratégie » confie Camille Fabre, Directrice de la Stratégie et de la Construction Durable.

UNE OFFRE PLUS DURABLE

 Reformuler les produits pour réduire l’empreinte carbone et limiter l’utilisation de ressources vierges

 Rappelons que Weber fait partie du Groupe Saint-Gobain qui figure sur la « Climate Change A List » établie par le CDP (Carbon Disclosure Project), reconnaissant les entreprises à la pointe de la transparence et de l’action en matière environnementale.

En ligne avec l’engagement du Groupe Saint-Gobain d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, Weber avance un objectif de réduction de ses émissions de 30 % à l’horizon 2025. Fin 2022, les efforts engagés avaient déjà permis de limiter significativement l’impact avec une réduction de plus de 15% du CO2 émis annuellement, et ce malgré l’intégration et la croissance de nouvelles activités comme l’ITE ou Tradical®.

Pour y parvenir et continuer à progresser, les équipes Weber ont concentré leurs efforts sur les matières premières, principales sources d’émissions de CO2 sur l’ensemble du cycle de vie. En effet, plus de 90% des émissions sont liées au scope 3 catégorie 1, en particulier au ciment utilisé dans les mortiers en poudre. Il s’agit donc, pour les experts techniques Weber, de chercher à formuler des solutions à empreinte carbone réduite et performance équivalente ou supérieure.

C’est ainsi qu’en 2023, l’ensemble de la gamme des produits poudre fabriqués dans les usines Weber en France a été reformulé pour permettre la substitution progressive du ciment gris CEM I par un ciment moins carboné.

Autre levier d’action : l’intégration de matières premières alternatives (souvent des déchets, résidus ou co-produits issus d’autres industries) comme liants bas carbone dans ses solutions. Weber utilise depuis de nombreuses années du laitier de haut fourneau dans ses mortiers, de même que des cendres de biomasse issues de l’industrie du papier dans plusieurs de ses usines.

Enfin, les équipes techniques et industrielles œuvrent également à la substitution du sable vierge par des sables recyclés. Ainsi, l’usine de Sorgues a déployé un projet d’écologie industrielle en collaboration avec Saint-Gobain SEPR pour remplacer, dans certains de ses mortiers, le sable d’extraction par du sable de moulage recyclé issu de l’industrie des céramiques. Cette belle initiative d’économie circulaire devrait permettre d’économiser 5000 tonnes de sable vierge.

A découvrir en vidéo


« Nos équipes R&D, au côté des équipes industrielles, achats et EHS, sont fortement engagées pour développer des produits plus durables dans une véritable approche d’éco-conception. Elles y consacrent aujourd’hui une part importante de leur travail ! S’appuyant sur leurs compétences formulaires et sur des outils d’analyse du cycle de vie, elles font évoluer nos solutions pour les rendre plus vertueuses » explique Lionel Raynaud, Directeur Technique de Weber France.

Enrichir toujours davantage la Gamme des Engagés pour les professionnels qui veulent agir pour la planète et le bien-être

Près de 10 ans après le lancement de l’iconique webercol flex éco et 2 ans après l’avènement des « éco-engagés », Weber étend encore sa gamme de solutions pour la construction durable sous l’appellation « Les Engagés ».  

« Les Engagés sont des produits, systèmes ou services dédiés aux professionnels qui veulent agir pour la planète et le bien-être » explicite Camille Fabre. Et de poursuivre « Pour rejoindre la gamme des Engagés, une solution Weber doit contribuer au moins à l’un des 4 piliers suivants : énergie & carbone, ressources & circularité, santé & bien-être sur le chantier, santé & bien-être des occupants. »

On trouve donc, dans cette gamme au nom évocateur, des produits qui présentent une réduction significative en termes d’empreinte environnementale, notamment carbone, ou qui proposent une solution pour permettre aux professionnels de la construction ou aux occupants des bâtiments, de réduire leur impact (déchets, consommation d’énergie, etc.).

Les colles bas carbone (webercol flex éco, webercol façade, webercol pro éco), les systèmes ITE avec isolants biosourcés liège ou fibre de bois, les solutions en béton de chanvre Tradical® ou encore weber éco mortier, fabriqué à partir de 20 % de résidus de production, répondent parfaitement à ces critères. De même, des services comme weber truck, permettant en l’occurrence de réduire les déchets générés sur chantier, font également partie de la gamme des Engagés.

Précisons que près de 70 % du chiffre d’affaires Weber sont couverts par une FDES vérifiée par un tiers, individuelle ou collective et publiée sur la base INIES. Ces FDES, qui présentent les résultats des Analyses de Cycle de Vie (ACV) réalisées par les experts Weber, sont utilisées pour soutenir la communication environnementale produit et destinées à permettre aux clients de réaliser l’analyse de cycle de vie du bâtiment, notamment dans le cadre de la RE2020.

« Nous comparons chaque produit éco-conçu au produit de référence dans la gamme Weber afin d’afficher clairement les améliorations réalisées » détaille Camille Fabre. « Ainsi webercol flex éco présente une réduction de 50 % de son empreinte carbone par rapport à webercol flex, weber col pro éco - 30 % par rapport webercol pro et weber éco mortier - 35 % par rapport au weber mortier, sur l’ensemble du cycle de vie. »

Intègrent également les Engagés, des solutions Weber conçues pour améliorer la santé, la sécurité et le bien-être des utilisateurs d’une part, par exemple des produits allégés ou anti-poussière (webercol flex confort) ayant pour vocation de réduire la pénibilité et d’améliorer les conditions de travail sur chantier. D’autre part, ces mêmes considérations sont prises en compte pour les occupants finaux des bâtiments, avec des produits contribuant au confort thermique et acoustique (webersys acoustic) ou encore à la qualité de l’air intérieur des bâtiments (webermur int'air NEO). Ainsi, certains produits Weber bénéficient de labels certifiant de faibles émissions, notamment le label EMICODE® “EC1 PLUS” qui impose des exigences plus élevées en termes d'émissions de COV.

Pour résumer, les produits, systèmes et services de la gamme Les Engagés ont vocation à apporter des réponses concrètes aux professionnels qui souhaitent construire des bâtiments plus durables, dans le cadre de la RE2020 ou bien de bâtiments labelisés LEED, BREAM ou encore HQE (Haute Qualité Environnementale). En effet, les produits disposants de FDES par exemple, ou encore ceux disposant du label EC1+ peuvent contribuer à l’obtention de points précieux dans le cadre de ces certifications volontaires.

L’ensemble des solutions de la gamme les Engagés Weber ainsi que la charte des Engagés Weber peuvent être consultés sur la page web dédiée.

Rappelons qu’au-delà des solutions Weber pour la construction durable, de nombreux produits engagés ont été développés par les sociétés du Groupe Saint-Gobain et sont disponibles sur le marché français. De la plaque de plâtre composée de plus 50% de matière recyclée au verre bas carbone Oraé®, les innovations sont multiples. 

Weber s’engage aux côtés des artisans qui souhaitent réduire l’impact de leurs activités

Weber accompagne également les utilisateurs de ses produits quand il s’agit de préserver les ressources ou de mieux collecter les déchets.

Weber a ainsi mis à disposition des points de collecte Rekupo® de seaux ou sacs usagés, sur six de ses sites industriels : Merignac (33), Ludres (54), Heyrieux (38), Saint-Pierre-lès-Nemours (77), Sorgues (84) et Habsheim (68). Le dispositif permet de recueillir les emballages usagés ou avec un fond restant de produit, pris en charge ensuite par des opérateurs de déchets spécialisés, puis triés pour être valorisés énergétiquement (chauffage, électricité), éliminés en veillant au respect de l’environnement, ou recyclés.

Weber s’efforce d’informer ses clients sur les filières REP* qui les concernent lorsqu’ils utilisent des produits Weber et sur les options de collecte des déchets offertes dans ce cadre.

Weber encourage les initiatives innovantes comme celle d’Anthony Joubert, façadier à Nantes, qui porte actuellement un projet de valorisation des eaux pluviales. Il confie : « Nous souhaitons équiper notre bâtiment d’entreprise de La Chapelle-Heulin (200 m2 de bureau et 800 m2 de stockage) de récupérateurs d’eau de pluie. A la clé, une cuve de 30 m3 destinée ensuite à 3 types d’utilisation : d’une part, alimenter une cuve mobile (de 1000 litres d’eau pluviale) pour la déplacer sur de petits chantiers en vue du gâchage des enduits, du rinçage des outils ou encore du nettoyage des façades de nos clients, d’autre part, nettoyer nos véhicules et enfin, nettoyer les machines à enduire (nécessitant pas moins de 400 litres d’eau par jour). A cet effet, nous souhaitons concevoir notamment une aire de lavage intelligente, avec récupération et réutilisation des eaux souillées après filtration puis décantation. Les plans sont d’ores et déjà réalisés. »

Weber s’engage également via son syndicat professionnel - le SNMI – à promouvoir les métiers des artisan.e.s et de la formation. La plateforme #jaimemonjobdefacadier constitue un exemple des synergies professionnelles auxquelles Weber participe pour attirer la nouvelle génération vers un secteur au cœur de la transformation environnementale et donc porteur de sens !

* Responsabilité Elargie des Producteurs

 

Qui dit Reno dit Weber

Les solutions Engagées Weber ne sont pas réservées à la construction neuve et aux bâtiments devant répondre aux enjeux de la RE2020. Elles s’avèrent, pour certaines, tout particulièrement adaptées aux enjeux de la rénovation, qu’elle soit énergétique ou bien esthétique, destinée à entretenir et embellir le patrimoine existant. 

« Quand on sait que 80 % du parc immobilier français de 2050 existe déjà aujourd'hui, c’est bien la rénovation de l'existant qui constitue l'une des grandes priorités » déclare Céline Gueret, Directrice Marketing de Weber France. « Chez Weber, nous apportons des solutions pour répondre à tout type de rénovation, du simple entretien à la rénovation patrimoniale en passant bien sûr par la rénovation énergétique des bâtiments ».

Weber propose une très large gamme de solutions d’Isolation Thermique par l’extérieur (ITE), forte de 6 isolants et 11 systèmes complets avec enduit sur isolant (déclinant, pour certains, une version COB), de multiples finitions minérales, organiques, siloxane ou terre cuite panachant jusqu’à 400 teintes. Parmi ce large panel de solutions au service de l’efficacité énergétique, Weber dispose en particulier de solutions biosourcées (isolant liège ou fibre de bois) ou à fort contenu en recyclé (laine de verre ISOCOMPACT). Des outils et services sont également disponibles (configurateur, formations, assistance sur chantier), afin d’accompagner au mieux les artisan.e.s  et entreprises du bâtiment pour une bonne mise en œuvre, garante de la durabilité et de l’efficacité des différents systèmes ITE.

Weber affiche une expertise reconnue en restauration patrimoniale, incarnée notamment par sa gamme dédiée au bâti ancien, les enduits Georges Weber ainsi que sa nouvelle gamme Tradical®, intégrée à l’offre en 2022. Impliqué dans la valorisation du savoir-faire des artisans rénovateurs, Weber a initié un concours 2021-2022, "Les Georges de la rénovation » afin de mettre en lumière artisans d’exception et réalisations exemplaires. Pour cette première édition, ce sont 40 dossiers de participation qui ont été déposés, 5 sélectionnés en région et un gagnant : l’entreprise Michot Bâtiment de Grigny en Ile-de-France, récompensée pour la rénovation d’un immeuble en copropriété situé dans le 12ème arrondissement de Paris.

Weber soutient des projets de rénovation solidaires

Aide financière, don de matériaux, mécénat de compétences, notamment via son engagement aux côtés de l’association Les Compagnons Bâtisseurs qui porte une démarche de lutte contre la précarité énergétique et d'inclusion sociale.

« L’engagement des entreprises comme Saint-Gobain Weber nous permet d’aller plus loin ! Plus loin pour accompagner des habitants qui en ont vraiment besoin. » déclare Alexandre Lagogué, Directeur général de l’Association Nationale Compagnons Bâtisseurs.

 

UNE PRODUCTION TOUJOURS PLUS RESPONSABLE

 Une production locale et engagée

Weber produit en France la très grande majorité des produits qu’il commercialise, dans l’un de ses 12 sites répartis sur le territoire national. Weber est le seul mortieriste à disposer de la certification Origine France Garantie pour une partie de son offre produit. Ce label est apposé sur des produits fabriqués en France, selon des critères plus exigeants que ceux de Made in France.

Dans les usines Weber, la santé, la sécurité, l’environnement et la qualité sont au cœur des préoccupations.

L’humain se révèle un des piliers fondamentaux de la culture Weber, qu’il s’agisse des clients ou des collaborateurs et collaboratrices. Ainsi, en 2023, les équipes RH, EHS et les managers Weber ont déployé le programme Saint-Gobain #JEVEILLESURNOUS, encourageant chacun à être acteur de sa sécurité et de celle de ses collègues.

L’ensemble des sites de production est certifié ISO 9001 (management de la qualité) et ISO 14001 (management environnemental). De plus, les sites d’Auneuil Château-Thébaud, de Saint-Jacques de La Lande et d’Auneuil sont également certifiés ISO 50001 (management de l'énergie), sachant que le site de Saint-Pierre-lès-Nemours se prépare en 2023 pour une viser une certification en 2024.

Une production qui entend réduire son impact environnemental

La sobriété énergétique, l’utilisation raisonnée des ressources (matières premières, eau), ainsi que la réduction des impacts environnementaux (CO2, déchets) sont des enjeux clefs pour les sites Weber, en ligne avec les objectifs du Groupe Saint-Gobain. 

Ainsi, Weber a fait le choix d’utiliser, sur l’ensemble de ses sites, de l’électricité verte c’est-à-dire couverte par des garanties d’origine prouvant qu’elle est issue de sources renouvelables (solaire, éolien, etc.).

Weber veille également à réduire les déchets non valorisés issus de ses processus de fabrication, se fixant l’objectif d’atteindre 90 % de déchets valorisés à horizon 2025. Fin 2022, plus des 2/3 de ses déchets étaient déjà valorisés !

A cet effet, la première étape consiste à réduire au maximum la quantité de déchets générés afin d’éviter la perte de matières premières précieuses au cours de la production. Des investissements pour réinjecter directement la matière dans les lignes de fabrication ont été déployés depuis 2021. En 2022, ces investissements ont permis de réduire de 10% les pertes de matières et l'objectif 2023 est d’accélérer le déploiement pour réduire de 15% supplémentaires. Ainsi, les initiatives de récupération des fins de productions initiés en 2021 sur le site pilote de Dissay ont depuis été déployées sur 5 autres sites Weber.

De nouvelles voies de valorisation matière ont également été inventées et mises en œuvre par les équipes Weber, dans une démarche d’éco-conception. Ainsi, un nouveau produit intégrant 20% de résidus de production a vu le jour en 2022 : weber éco mortier. En plus d’apporter une réponse aux artisans qui souhaitent construire avec des solutions à impact environnemental réduit, il devrait permettre de limiter drastiquement les déchets générés par le site de Sorgues qui le produit. 

Enfin, Weber agit pour réduire l’utilisation de plastique vierge dans ses emballages. Actuellement, les housses et napperons des palettes sont d’ores et déjà composés de 50% de plastique recyclé (PCR) et de plus en plus de produits bénéficient d’un seau composé également de 50% de PCR. C’est le cas de l'enduit weber maxilin silco aquabalance (dès 2021) ainsi que, depuis 2022, des adhésifs weberfix pro, weberfix plus et weberfix premium, de même que le tout nouveau webersys aqua stop.

Enfin, l’entreprise encourage des initiatives locales en faveur de la biodiversité sur ses sites. Ainsi, deux d’entre eux accueillent des ruches (Auneuil et Servas) et deux, des arbres fruitiers (Château-Thébaud et Servas). Une pratique de tonte raisonnée a également été déployée à Ludres.

« Toutes ces actions, autour de l’énergie, des déchets, du recyclage ou de la biodiversité, sont partagées entre les sites via des fiches initiatives. Il en existe aujourd’hui une quarantaine qui permet le partage des bonnes pratiques à l’occasion d’évènements comme la journée EHS ou la journée Agir Durablement » explique Camille Fabre. « Ces fiches rendent possible la dissémination rapide entre les sites des actions les plus efficaces pour réduire notre impact environnemental »

 

Des collaborateurs engagés autour des enjeux environnementaux

Afin de permettre à chacun et chacune de s’engager autour des grands enjeux environnementaux et des thématiques RSE, Weber France s’appuie sur le programme Agir Durablement du Groupe Saint-Gobain. Dans ce cadre, des formations, des projets et des outils sont mis en place pour accompagner la transition.

Ainsi, Weber France déploie la Fresque du Climat, un outil qui a vocation de permettre à chacun de comprendre le fonctionnement, l’ampleur et la complexité des enjeux liés aux dérèglements climatiques. Chez Weber, l’objectif est d’atteindre 80% de personnes sensibilisées d’ici à fin 2025. Après le Comité de Direction fin 2022, ce sont, en 2023, déjà plus de 100 collaborateurs qui ont été sensibilisés par 13 animateurs Weber. Et des sessions sont prévues sur tous les sites d’ici la fin d’année !

Les collaborateurs ont également la possibilité de s’impliquer localement et de proposer des projets pour agir concrètement afin de réduire l’impact environnemental lié à leurs activités. Les projets les plus pertinents sont sélectionnés par une commission et reçoivent un financement. Ainsi entre 2021 et 2023, des projets de recyclage de housses plastiques, de détecteurs de présence ou encore de garage à vélos ont été retenus et déployés sur les sites Weber.

Weber s’engage en faveur de la mobilité verte, qu’il s’agisse de promouvoir l’utilisation du vélo, d’électrifier la flotte automobile ou remplacer les trajets en avion par des trajets en train lorsque cela est possible (obligatoire pour les trajets <4h). Ainsi, les collaborateurs peuvent bénéficier d’un service de location longue durée de vélos avec une option d’achat en fin de contrat : le service Zenride. A date, ce sont 120 collaborateurs Weber qui ont vu leur demande Zenride être validée.

Enfin, avec le programme RENOV+, Saint-Gobain, en France, apporte une aide technique et financière à ses collaborateurs éligibles pour accompagner la rénovation énergétique de leur logement. RENOV+ ne se substitue pas aux aides gouvernementales déjà existantes telles que MaPrimeRénov', les CEE ou encore les primes locales : elle vient les compléter afin de réduire le reste à charge.

Une supply chain qui évolue pour s’adapter aux enjeux planétaires

Au-delà de l’impact associé à la production elle-même, Weber travaille à réduire les impacts associés à l’ensemble de son cycle de vie et, en particulier, ceux liés à la logistique. Ainsi, l’industriel veille à produire au plus près de ses clients, avec plus de 80% de la production distribuée régionalement, à moins de 250 km de ses clients. Weber s’est également engagé dans une démarche pour une logistique plus durable, avec une ambition de réduire ses émissions de CO2 liées au transport. Il a en ce sens entamé les démarches pour rejoindre le mouvement Fret 21 et devrait voir son engagement validé dans les prochaines semaines. 

Weber expérimente l’utilisation de moyens de transport moins carbonés, comme le transport fluvial, pour l’approvisionnement des matières premières et la livraison de ses produits, en remplacement des camions. Ainsi, depuis de nombreuses années, le site de Bonneuil-sur-Marne reçoit du sable approvisionné par des barges pour sa production et livre les agences POINT.P de bord de Seine en péniche. En 2022 et 2023, le site livre également en péniche des produits, notamment ITE, pour le Village des athlètes en construction dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

En compléments des aspects flux et transports, les équipes Weber s’engagent pour améliorer la performance et éviter le gaspillage sur l’ensemble de la supply chain. L’entreprise a ainsi étendu la durée de vie de nombreux de ses produits, colles, peintures et enduits, afin de limiter le risque de péremption dans ses entrepôts et ceux de ses clients, négoces notamment. Ceci, bien évidemment, sans préjudice sur les performances des produits.

En 2023, Weber a lancé une campagne pour réduire les annulations de commandes sur des produits fabriqués ou approvisionnés sur mesure. En effet, ces produis « sur commande » sont fabriqués uniquement à la demande d’un client, qui peut, par exemple, avoir besoin d’une teinte spécifique. S’il décide finalement d’annuler cette commande, le produit a peu de chance d’intéresser un autre client et risque donc de finir en déchet. Cette campagne vise donc à limiter le gaspillage.

Voir la vidéo de sensibilisation aux impacts d’une annulation : 

 

DE NOUVEAUX MODES CONSTRUCTIFS

Les équipes Weber ont à cœur de contribuer au bâtiment demain, pas uniquement par une offre de produits engagés ou une participation en tant qu’industriel responsable, mais également en travaillant à l’échelle des systèmes constructifs. La question de la mixité des matériaux, c’est à dire le développement de solutions associant des matériaux biosourcés ou géosourcés à des matériaux traditionnels, s’avère l’un des sujets sur lesquels Weber entend apporter sa pierre à l’édifice. En effet, Weber travaille depuis plusieurs années avec ses clients et partenaires pour développer des solutions alliant innovation & performance et réponse aux évolutions réglementaires

Solutions Weber pour la construction bois

Le mortieriste est engagé aux côtés des acteurs qui souhaitent expérimenter des solutions de construction en bois, pour la construction neuve ou la rénovation, afin de leur apporter des réponses techniques et esthétiques, minérales et organiques, en façade ou encore en salle de bains.

Ainsi, Weber dispose aujourd’hui de l’offre ITE sous enduit adaptée à la construction à ossature bois la plus large du marché. Elle répond à un maximum de problématiques et configurations de chantier, que ce soit en termes d’impact environnemental, de réglementation incendie, de réglementation sismique ou de contraintes économiques. Weber dispose aujourd’hui 4 systèmes sous Avis Technique pour construction ossature bois (COB), avec 4 options d’isolants : liège, fibre de bois, laine de roche ou encore PSE ECA. D’un point de vue esthétique, ils permettent toutes les finitions accessibles sur maçonnerie traditionnelle, soit à la fois des solutions minérales à base de chaux aérienne, aspect gratté, taloché ou matricé, ainsi que des solutions prêtes à l’emploi (siloxane, silicate ou acrylique).

Outre ces solutions sous Avis Technique, utilisables sur tous les chantiers, Weber s’engage dans des réalisations innovantes, pour repousser progressivement les limites du possible. Weber travaille en particulier via des ATEx délivrées par le CSTB (Appréciation techniques d’Expérimentation) qui lui permettent de proposer, avec ses partenaires, des solutions novatrices et qui en facilitent l’assurabilité.

Après plusieurs expérimentations réussies avec Woodeum (voir encadré), Weber a contribué à l’un des grands chantiers innovant de la décennie, la construction du Village des athlètes pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Ce Village des athlètes de Saint-Ouen est un lieu d’expérimentation privilégié pour les solutions de murs en bois, qu’il s’agisse de COB - Construction Ossature Bois porteuse ou de FOB - Façade Ossature Bois. Weber s’est impliqué de longue date aux côtés des parties prenantes et a apporté son expertise pour développer des solutions techniques et esthétiques adaptées à la construction bois. La marque accompagne en particulier trois ATEX, un en COB et 2 FOB, avec son système ITE webertherm XM roche et son enduit minéral à la chaux aérienne webertherm 305. Elle a collaboré avec le FCBA (centre technique du bois) pour développer de nouveaux protocoles d’essais, basés sur les exigences des guides d’aide à la conception élaborés par le CSTB et SOLIDEO à l'occasion de la conception du Village des athlètes.

Au total, ce ne sont pas moins de 32.000 m2 de façades qui devraient voir le jour avec des solutions Weber, sur trois îlots du Village des athlètes dans les secteurs E (avec Eiffage), D (Icade Promotion, Spie batignolles outarex et GCC) et A (Vinci Immobilier et Spie batignolles outarex).

Enfin, au-delà de ses nombreuses expérimentations en façade, Weber s’est intéressé au développement de solutions pour salle de bains accessible sur construction bois. Il a notamment travaillé, avec ses partenaires à une réponse aux exigences de l’arrêté imposant désormais, dans les logements neufs accessibles, évolutifs ou les maisons individuelles, une zone de douche sans ressaut (voir encadré).

Un partenariat Weber et Woodeum pour innover dans la construction bois

Weber et Woodeum partagent la volonté de développer des solutions performantes pour des systèmes constructifs innovants et durables.

Leur première collaboration remonte à 2015 en vue d’obtenir une ATEx de cas B (régional) concernant une construction de 18 m en Ile-de-France, à l’époque parmi les plus grands chantiers d’Europe en logement bois. Puis ils ont été les premiers à porter une ATEx de cas A, de portée nationale, concernant un système ITE sur construction CLT jusqu’à 28 m (Cross Laminated Timber, structure en panneaux de bois massif lamellés-croisés). 

Weber, Woodeum et Nicoll (Groupe Aliaxis) ont ensuite co-développé un procédé innovant pour salle de bains sur construction bois, associant performances acoustiques et étanchéité. Aujourd’hui validé par une ATEx favorable du CSTB, ce système précurseur sur plancher CLT incarne la pertinence d’un partenariat gagnant-gagnant entre acteurs experts dans leur domaine.

Le béton de chanvre Tradical®

Depuis mai 2022, Weber commercialise, en exclusivité sur le territoire français, les produits de la gamme Tradical® qui incluent notamment des solutions de béton de chanvre.

Mélange de chènevotte (partie de la tige du chanvre), d’un liant à base de chaux et d’eau, le béton de chanvre présente des propriétés isolantes et peut être utilisé en neuf et en rénovation, y compris en préfabrication. Matériau de remplissage, il se met en œuvre notamment dans les systèmes constructifs poteau-poutre, qu’ils soient en bois ou en béton.

La chènevotte, comme les autres matériaux biosourcés, possède la propriété de capter du carbone qui sera stocké dans le matériau durant la vie du bâtiment. Ce carbone biogénique apparaît dans les modules A1-A3 des FDES des matériaux de construction qui sont réalisées en France, depuis novembre 2022, selon la norme NF EN 15804+A2 et son complément national. Elles sont ensuite publiées sur la base INIES, après vérification par une tierce partie.

La FDES du béton de chanvre formé du liant Tradical® Thermo + Chènevotte Chanvribat® est en cours de réalisation.

Le liant Tradical® Thermo bénéficie d'ores et déjà d’un ICV (Inventaire du cycle de vie) vérifié par une tierce partie et en attente de publication sur INIES. Il doit permettre, couplé aux données des autres éléments constitutifs d’une paroi en béton de chanvre, de réaliser des ACV et FDES du béton de chanvre Tradical®.










Tél. : 01 60 62 13 00
Courriel : contact@weber.fr
Site internet : https://www.weber.fr


L'agitation


5504
Perméabilisation des sols

605

16

À découvrir

Salle de Presse BTP