ALKERN

ALKERN : Cap sur le bas carbone et la valorisation métier

Par Schilling Communication - Agence RP  Publié le 30 mai 2024
alkern

Alkern, leader indépendant de produits préfabriqués en béton, affiche un CA en légère progression à 260 millions d’euros, dans un marché difficile grâce à l’acquisition d’ADG Béton. En termes de tonnage, à isopérimètre et en comparant l’exercice 2023 à celui de 2022, le bâtiment perd 22 %, les TP seulement 5 % et l’Amex progresse de + 5 %. Rappelons qu’avec plus de 1.000 collaborateurs, le Groupe dispose d’un maillage régional de 57 sites industriels (55 en France et 2 en Belgique), renforcé suite à l’acquisition de Normandy Tub début 2024. 

En effet, depuis 2018, Alkern, grâce entre autres aux acquisitions réalisées, possède une En effet, depuis 2018, Alkern, grâce, entre autres, aux acquisitions réalisées, a construit une ventilation bien plus équilibrée de ses activités, positionnant le groupe d’une façon beaucoup moins exposée au marché du bâtiment qu’auparavant. Si l’année 2023 est marquée par la chute des constructions de logements neufs français (cumul des taux élevés, inflation forte et arrêt des aides de l’état), le segment bâtiment de l’activité Alkern ne pèse plus que 33 % (vs 48 % en 2018). A contrario, son activité aménagement extérieur croît de 20 à 27 % et celle des TP passe de 25 à 35 %.

  

“Grâce au repositionnement d’ALKERN, nous réussissons à continuer à nous développer et à nous prémunir des risques cycliques de certains marchés comme celui que nous vivons en ce moment pour le bâtiment. Cela démontre la pertinence de notre stratégie et notre capacité de résilience. Grâce à notre portefeuille unique de solutions, nous souhaitons continuer à apporter des réponses immédiates, accessibles et disponibles face aux enjeux majeurs du changement climatique et de l’aménagement du territoire.” Xavier Janin

 

Alkern, la révolution bas carbone

S’imposant d’anticiper la raréfaction des ressources minérales par l’introduction des alternatives non-issues de carrière, Alkern, un des membres fondateurs d’écominero, vise également une valorisation ou un recyclage de 90 % des déchets minéraux issus de la déconstruction de bâtiments. En substituant tout ou partie de ses granulats par une source de matériaux recyclés, l’industriel épargne, de facto, les ressources naturelles non renouvelables, source d’une préservation de l’exploitation des carrières et d’une protection active de la biodiversité locale. Sa nouvelle gamme Re-Source® (déclinée à toutes ses activités, bâtiment, aménagement extérieur et TP) fait ainsi appel à des granulats issus de la déconstruction d’ouvrages en béton ou des rebuts. Précisons qu’ils peuvent aussi se présenter sous la forme de déchets ou autres co-produits, issus d’activités industrielles tierces, comme les coquilles Saint-Jacques.

Alkern vit donc une véritable révolution technologique pour décarboner les ouvrages et lutter contre le réchauffement climatique en substituant, par exemple, les murs banchés par des murs en blocs (rectifiés ou pas) et les murs en briques par des blocs rectifiés, y compris isolants R1. Dans la même logique, en baissant drastiquement l’usage du clinker dans leur fabrication, les solutions blocs bas carbone Alkern se veulent particulièrement compétitives face aux autres solutions existantes sur le marché comme les murs en béton banché et même la brique et ce, sans changer les habitudes constructives. En effet, un mur en blocs collés affiche un poids de 10 kg éq CO2 par m2, contre 45 pour un mur banché (soit une baisse de 78 %), 18 pour un mur en briques (- 44 %) et 13 pour un mur réalisé en blocs traditionnels. Des bénéfices qui s’appliquent aussi à l’aménagement du territoire puisqu’Alkern dispose d’offres permettant une gestion des eaux de surface et luttant activement contre les îlots de chaleur. Une activité qui a d’ailleurs augmenté en moyenne de + 34 % par an depuis 2020, avec ainsi, en 2023, plus de 400.000 m2 de surface perméable par la mise en œuvre des produits drainants .

 

Nouveautés côté produits

 

Bloc Natur R1 : la solution biosourcée aux arguments en béton !
Une nouvelle réponse de bloc Alkern isolant et bas carbone qui embarque du biosourcé.

Affichant un bilan carbone RE 2020 (ACV dynamique) réduit jusqu’à 30 % par rapport à son offre existante, soit presque deux fois inférieur aux briques terre cuite R1 du marché, le nouveau bloc Natur R1 d’Alkern (brevet déposé) se destine à la construction de bâtiments collectifs, tertiaires et de maisons individuelles. Affichant une résistance thermique R1, une résistance Feu REI 90 (comprenant les bâtiments de 3ème famille), il assure aussi un affaiblissement acoustique notable (47 dB pour un mur nu jusqu’à 68 dB avec doublage fibre de bois 100 mm).

Sa pose est collée (plus rapide avec 30 % de gain de productivité car sans bétonnière, plus propre et moins bruyante) et il pourra être revêtu d’un enduit extérieur monocouche OC3. Combiné aux planelles isolantes Alkern (pour zones sismiques ou non), il constitue une solution constructive avec traitement efficient des ponts thermiques. Le bloc Natur R1 affiche, de plus, une résistance mécanique de fb = 8,9 MPa, fk = 5,1 MPa en B60. Fabriqué en France avec un process de blocs pressés à froid donc sans cuisson et séchés naturellement, le bloc Natur R1 dispose de FDES (empreinte carbone de 12,8 kg éq CO2/m2) et s’avère 100 % recyclable. De plus, il revendique un stockage de 10,3 kg de CO2 d’origine biogénique piégé par m2 de maçonnerie. Notons enfin qu’il fait l’objet d’une demande d’Avis Technique (en cours) et se décline en deux formats (20 x 20 x 50 cm et 20 x 25 x 50 cm – l x h x L).

 

Bloc Kosmo City : une amélioration de – 21 % kg éq CO2/m2

Mentionnons qu’Alkern a initié un passage à de nouveaux liants (CEM I à CEM II pour l’ensemble du bloc Kosmo garni de mousse Airium). L’industriel revendique ainsi une amélioration du bilan carbone de son bloc de -21 %, passant de 20,7 à 16,3 kg eq CO2/m2 sur l’ensemble du cycle de vie (FDES en ACV statique). Rappelons que ce bloc porteur dispose d’un R = 1,7, particulièrement isolant.

 

L’E-Massif : une variante aux granulats recyclés

L’électrification du parc automobile tricolore implique l’installation annuelle de quelque 100.000 bornes électriques. Avec son concept E-Massif, massif d’ancrage optimisé pour bornes de recharge jusqu’à 22 KW, Alkern accompagne les professionnels dans la massification des installations de bornes de recharge destinées aux véhicules électriques. Développé par ou pour les installateurs, E-Massif affiche notamment une manuportabilité exemplaire à deux personnes (80 kg répartis sur les deux parties, socle et platine). La solution E-Massif d’Alkern particulièrement compacte (50 cm d’empattement et 40 cm pour la dalle) s’impose aussi par son caractère écologique puisque son poids et la quantité de ciment utilisé sont optimisés grâce à un process de fabrication en usine. La variante intégrant des granulats recyclés issus de la déconstruction d’ouvrage en béton a d’ailleurs rejoint son offre Re-source, pour un bénéfice environnemental encore renforcé.

Economique et rapide, son installation s’effectue en une seule opération, sans recours nécessaire de sécurisation du site pendant le séchage. Si sa conception en deux éléments lui assure une large compatibilité avec l’ensemble des bornes de recharges présentes sur le marché, précisons que les dalles standards disposent, au choix, d’une réservation pour une gaine D63 ou d’une réservation pour le passage de deux gaines. Et pour aller encore plus loin précisons qu’Alkern propose sur commande, une solution universelle grâce à une dalle avec ancrages pré-installés sur-mesure en usine.

 

Nouveautés côté institutionnel, avec un nouveau concept de marque, un film corporate et une campagne de valorisation métier pour booster le recrutement.

Alkern vient aussi de signer un travail d’envergure concernant le positionnement et l’image de marque. Loin d’un monde où le béton souffre d’une image négative tant sur ses usines que ses produits, Alkern a souhaité valoriser sa production d’ouvrages utiles et nécessaires à l’aménagement plus vertueux du territoire, valoriser également le travail de ses collaborateurs dans les usines. Ce concept de marque sera visible très prochainement au travers d’une campagne de marque nationale et de campagnes de recrutement multisupports ultra-locales.

Avec des slogans comme par exemple « ne cherchez pas un boulot, trouvez plutôt un métier qui a tout pour vous plaire », « j’avais juste besoin d’un boulot, aujourd’hui je suis essentiel à la ligne de production », les affiches de recrutement mettent en avant l’humain et l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle.
Ces campagnes soulignent les caractéristiques des métiers que les postulants pourront trouver chez Alkern plus que les capacités que l’industriel pourrait attendre d’eux pour prendre ces postes.










Tél. : 08 10 25 53 76
Courriel : info@alkern.fr
Site internet : https://www.alkern.fr


L'agitation


5505
La légèreté, l’atout n°1 du béton cellulaire Xella pour les projets de rénovation et de réhabilitation

605

16

À découvrir

Salle de Presse BTP