LORILLARD

Réhabilitation de la Résidence Picardie à Aubervilliers

Par DMA RP online  Publié le 10 jan 2024
Réhabilitation de la Résidence Picardie à Aubervilliers

Résumé pour les décideurs

Contexte et Objectifs

  • Problématique: Isolation insuffisante, esthétique démodée, éléments de l'enveloppe du bâtiment en dégradation.
  • Objectifs: Amélioration thermique, esthétique, et structurelle.

Solutions Mises en Œuvre

  • Isolation Thermique par l'Extérieur (ITE): Mise en place d'une ITE pour améliorer l'efficacité énergétique.
  • Rénovation Esthétique: Réaménagement esthétique pour valoriser le bâtiment.
  • Renforcement de la Sécurité: Amélioration des structures extérieures pour une durabilité accrue.

Méthodologie et Réalisations

  • Approche Globale: Combinaison de techniques d'isolation, d'étanchéité et de rénovation esthétique.
  • Mise en Œuvre Technique: Installation d'isolants, de couvertines en aluminium, et de systèmes d'étanchéité liquide.
  • Attention aux Détails: Choix minutieux des teintes et matériaux pour une intégration harmonieuse.

Impacts et Résultats

  • Amélioration Énergétique: Réduction significative des coûts énergétiques et augmentation du confort thermique.
  • Résultat Esthétique: Une façade rafraîchie, contribuant à l'embellissement du paysage urbain.
  • Satisfaction des Occupants: Amélioration de la qualité de vie des résidents grâce à une meilleure isolation et un cadre de vie amélioré.

Conclusion

Le projet de réhabilitation de la Résidence Picardie représente un exemple réussi de requalification architecturale et énergétique, démontrant l'impact positif de telles initiatives sur les bâtiments anciens et leur environnement.


  • Catégorie Métier: Construction et Rénovation
  • Sous-catégorie Métier: Réhabilitation Urbaine


Une collaboration architecturale et énergétique signée Verna Architectes et le Groupe Lorillard

La Résidence Picardie à Aubervilliers, un immeuble de 20 logements des années 1970, a subi une rénovation complète orchestrée par Verna Architectes et le Groupe Lorillard. Cette requalification vise à améliorer l'isolation, l'esthétique et la sécurité du bâtiment.

Implantée à Aubervilliers, la résidence Picardie accueille un immeuble en copropriété érigé dans les années 1970, comprenant 20 logements répartis sur 8 étages, ainsi qu'un passage couvert et un parking souterrain. Représentatif de l'habitat collectif des années 70, ce lieu vieillissant présente les caractéristiques typiques de cette époque : une isolation insuffisante, une esthétique démodée impactant la valeur du bien, et des éléments de l'enveloppe du bâtiment en état de dégradation, constituant une menace structurelle à moyen terme.

Sous la houlette du cabinet d'architectes VERNA, le chantier de rénovation vise à apporter une réponse complète à ces défis. VERNA assure la maîtrise d'œuvre de cette entreprise ambitieuse en orchestrant une requalification architecturale et thermique. Le programme de rénovation à double enjeu vise à répondre aux divers besoins des copropriétaires, à réaliser une isolation thermique par l'extérieur (ITE) et à rénover les lots associés pour contribuer de manière significative à un gain énergétique global de 47%. Par ailleurs, la rénovation cherche à mettre en valeur l'architecture du bâtiment en réutilisant les teintes présentes dans son environnement, insufflant ainsi une nouvelle vie esthétique à cette résidence.

LORILLARD FAÇADES ARTISAN DE LA TRANSFORMATION DE LA RÉSIDENCE PICARDIE

Avec une équipe composée de 8 professionnels, Lorillard Façades a pris en main l’intégralité des missions liées au traitement des façades, au renouvellement des garde-corps et à la rénovation des parties communes intérieures et extérieures. Ces missions englobaient divers aspects, notamment l’isolation thermique par l’extérieur sur toutes les façades, l’isolation des planchers supérieurs du passage couvert et des caves, l’étanchéité des balcons, la modification des gardecorps, la rénovation complète du passage couvert, ainsi que la rénovation des parties communes intérieures, comprenant le hall et la cage d’escalier. Après avoir procédé au nettoyage exhaustif de toutes les surfaces et effectué les réparations nécessaires sur les bétons et ouvrages maçonnés, les façades ont été soumises à une isolation totale de plus de 940 m² par laine de roche en 140 mm sous enduit. Une attention particulière a été portée à l’application d’une isolation maximale, par l’ajout de bavettes sur les encadrements de fenêtres aux retours de tableau, visant ainsi à prévenir d’éventuelles pathologies de condensation à l’avenir.

Pour assurer un gain énergétique fiable et durable, Lorillard Façades a mis en place des couvertines en aluminium laqué, fixées sur les acrotères et les murets. Cette approche globale vise à garantir une isolation thermique efficace tout en préservant l’esthétique et la durabilité des structures extérieures.

La Résidence de Picardie avant travaux © Lorillard

Les espaces communs intérieurs, tels que le hall et la cage d’escalier, ainsi que le passage couvert et l’accès au parking, ont fait l’objet d’une rénovation complète. Cela a inclus le retrait du faux plafond existant, remplacé par une isolation projetée en laine de roche de 120 mm, suivi de l’installation d’un nouveau faux plafond constitué de plaques de plâtre et de ciment sur une ossature métallique, le tout finalement peint.

Les balcons ont été étanchéifiés à l’aide d’un système d’étanchéité liquide (SEL). Les garde-corps ont été
préservés grâce à une découpe méticuleuse de leurs extrémités, permettant ainsi l’installation de l’isolant de manière optimale. En accord avec une vision architecturale précise et exigeante, une série d’améliorations esthétiques ont été apportées : nettoyage des garde-corps, mise en peinture des portes et des grilles, et remplacement du bloc boîte aux lettres. Ces interventions ont été réalisées dans le souci d’apporter qualité et modernité à l’esthétique globale de la résidence.

La Résidence de Picardie après travaux © Lorillard

 

METTRE EN VALEUR LA STRUCTURE ARCHITECTURALE DE L’IMMEUBLE

L’inclinaison de l’immeuble par rapport au boulevard, caractéristique d’une époque où les architectes privilégiaient l’orientation et l’espace dégagé plutôt que l’alignement urbain, a nécessité une solution architecturale ingénieuse. L’objectif était de créer une connexion visuelle entre l’immeuble et les structures voisines, dans un environnement péri-urbain parfois chaotique.
Le choix d’une palette de couleurs vive et audacieuse, bien que décalée, mais harmonieuse dans ses teintes, contribue à réaménager cette séquence urbaine. Cette approche confère une certaine cohérence à l’ensemble, tout en respectant l’alignement urbain. Ainsi, la polychromie choisie apporte une touche joyeuse tout en préservant une esthétique harmonieuse et décalée, unifiant l’immeuble avec son environnement péri-urbain diversifié. L’adoption de teintes chaleureuses a généré une lumière plus douce à l’intérieur des appartements, tandis que le contraste accentué au dernier niveau visait à instaurer un effet de couronnement.
Une recherche approfondie des teintes a été entreprise par le Groupe Lorillard afin d’appliquer un dégradé de couleurs sur la façade principale. Pas moins de 10 teintes d’enduits dans la masse ont été minutieusement appliquées selon les directives du cabinet VERNA. Cette démarche visait à rompre la verticalité de la façade principale en créant un jeu de couleurs chaleureuses, ajoutant ainsi une dimension esthétique riche et nuancée au bâtiment.

Cette réalisation a suscité l’enthousiasme unanime lors de sa présentation devant le jury UNSFA/CAH lors de la première édition du Prix de la requalification Architecturale de Copropriétés. Ce concours, conçu en marge de la création du salon Renodays, distingue les projets dans trois catégories de requalification architecturale (ancien, années 60 et au-delà, densification-surélévation). En septembre 2023, Lorillard Façades, en collaboration avec le cabinet Verna Architectes, a été honoré du Trophée de la Requalification
Architecturale de Petites Copropriétés.

L’architecte Eric VERNA conclut : « Cette résidence, construite en 1976 et comprenant 20 logements, a subi une rénovation complète visant à atteindre un gain énergétique de 47%, le tout dans le cadre d’un budget de 600 000 euros. Aubervilliers, ville en pleine mutation avec des projets de promotion et de revalorisation, se trouve au cœur de cette transformation. À travers cette réalisation, nous souhaitons mettre en avant que la rénovation énergétique d’un projet ne se limite pas à l’installation d’une simple isolation par l’extérieur (ITE). Au contraire, elle offre une opportunité de réinterpréter et de valoriser architecturalement le bâtiment, tant pour son harmonisation dans le paysage urbain que pour la satisfaction des habitants . »










L'agitation


5506
Edwin Mac Gaw : L'Art au Service de la Décoration d'Intérieur

605

16

À découvrir

Salle de Presse BTP