SINIAT

Siniat prend part au programme Gypsum to Gypsum

Par DMA RP online  Publié le 23 juin 2013

Le projet Gympsum to Gypsum (GtoG) a été lancé au début de l'année 2013 par le regroupement d'entrepreneurs Eurogypsum et a reçu le soutien financier du programme Européen Life+. Il prendra fin en 2016.


Ainsi qu'il s'y était engagé, Siniat France prend part à ce programme, comme d'autres sociétés oeuvrant dans le domaine de la fabrication de plaque de plâtre, mais aussi dans celui de la démolition ou du recyclage de déchets industriels. Deux facultés, à Athènes et à Madrid, ainsi qu'un laboratoire, s'investissent également dans GtoG, réalisant des audits et des études marketing.

L'objet du projet Gypsum to Gypsum est d'oeuvrer à la mise en place d'une circularité dans la filière des produits à base de gypse, en privilégiant le recyclage des déchets issus des démolitions et leur réintroduction (à 30 %) dans le processus de fabrication de plaques neuves.
Ce programme sur trois années, regroupant fabricants européens et l'ensemble de la filière autour d'objectifs écologiques audacieux, constitue une première !

 

    Pourquoi ce programme ?

      Le plâtre ne constitue pas un déchet nocif. Toutefois, n'étant pas inerte, il doit être conservé dans des alvéoles mono-produit. Mais ce stockage a un coût, et peu de structures le mettent en oeuvre. Or, parallèlement, ce matériau peut être recyclé à l'infini, dans un souci d'économie mais aussi de protection des stocks naturels de gypse. Les dernières évolutions réglementaires applicables au secteur du bâtiment ont édicté l'objectif, à l'horizon 2020, du recyclage de 70 % des déchets. Ainsi, une démolition bien conduite peut être à l'origine d'une production importante de déchets comportant du gypse et susceptibles donc d'être recyclés dans l'optique de la production de plaques de plâtre neuves.

      Comment mener à bien GtoG ?

        Certaines bonnes conduites sont nécessaires à la réussite de ce projet :
        La démolition, y compris dans le secteur de la rénovation, doit être correctement conduite, et sélectionner les produits adéquats ;
        Un tri dans les déchets doit être opéré à la source, et le plâtre ne doit pas être stocké dans des bennes en mélange, afin de réaliser des économies ;
        Des normes bien précises doivent s'appliquer au traitement ;
        Des procédés technologiques innovants doivent guider la réutilisation dans la production.

        Ce programme fonctionne avec un budget global dépassant 3,57 millions d'euros.
        Son calendrier est le suivant : l'année 2013 doit permettre d'analyser les pratiques existantes et d'établir un état des lieux ; quatre étapes suivront : celle de la mesure des volumes concernés, celle de l'étude de faisabilité appliquée aux systèmes industriels concernés, celle du chiffrage des indicateurs de performance.

         

        Article réécrit par Batipôle.

         


        SINIAT
        500 rue Marcel Demonque - Agroparc 34748 Avignon Cedex 9
        Tél. : 04 32 44 44 44
        Courriel : veronique.coppin@siniat.com
        Site internet : https://www.siniat.fr



        Source : DMA RP online
        Mélanie Lecardonnel
        8, rue Jean Baptiste Huet 78350 Jouy en Josas
        (+33) 1 30 70 68 89
        melanielecardonnel@agencedma.fr
        http://www.agencedma.fr




        L'agitation


        4906
        QUINOA devient le groupe EOLIANCE

        582

        23

        À découvrir

        pub droite 1