Eredit

C'est quoi le SIG dans le bâtiment ?

Par Eredit - Groupe ERRA  Publié le 14 jan 2023
C'est quoi le SIG dans le bâtiment ?

Le SIG

Dans le domaine de la construction, les SIG (Système d'Information Géographique) peuvent être utilisés pour visualiser, spatialiser, planifier et gérer les projets de construction. Il peut aider à la localisation des terrains, à la visualisation de la zone d'étude, à la planification des itinéraires d'accès, à la planification des réseaux d'énergie et d'eau, à l'analyse des risques naturels, à l'analyse des impacts environnementaux, etc.

Les SIG peuvent également être utilisés pour gérer les données sur la performance des bâtiments une fois construits.

Il est souvent utilisé conjointement avec le BIM (Building Information Modeling) pour fournir une visualisation en 3D des données géographiques et pour permettre une analyse des impacts environnementaux, une analyse des risques et une planification des ressources pour un projet de construction.

Le SIG n'est pas un logiciel.


Qui est concerné par le SIG ?

Le SIG est un outil qui peut être utilisé par une variété de professionnels et d'organisations dans le domaine de la construction, comme les architectes, les ingénieurs, les constructeurs, les planificateurs, les urbanistes, les gestionnaires de projet, les responsables de l'environnement, les responsables de la sécurité et les responsables de la maintenance. Les entreprises et les organisations qui peuvent bénéficier de l'utilisation d'un SIG comprennent les entreprises de construction, les sociétés de génie civil, les sociétés d'architecture, les sociétés de planification, les agences gouvernementales, les sociétés de services publics, les sociétés d'aménagement et les sociétés de gestion immobilière.

Quels exemples d'usages du SIG par les acteurs territoriaux ?

Les acteurs territoriaux, comme les collectivités locales, les agences gouvernementales et les organisations non gouvernementales, peuvent utiliser les systèmes d'information géographique (SIG) pour une variété de tâches liées à la planification et à la gestion des territoires. Voici quelques exemples d'utilisations courantes des SIG par les acteurs territoriaux:

  1. Gestion des ressources naturelles: Les SIG peuvent être utilisés pour cartographier et gérer les ressources naturelles telles que les forêts, les rivières et les zones humides. Ils peuvent également être utilisés pour surveiller et évaluer les impacts de l'utilisation des terres.
  2. Planification territoriale: Les SIG peuvent être utilisés pour planifier les zones d'habitation, les zones industrielles et les zones commerciales. Les SIG peuvent également être utilisés pour planifier les infrastructures telles que les routes, les autoroutes et les chemins de fer.
  3. Gestion des risques: Les SIG peuvent être utilisés pour cartographier les zones à risque d'inondation, de glissement de terrain et d'autres risques naturels. Ils peuvent également être utilisés pour planifier les mesures de prévention des risques.
  4. Gestion des déchets: Les SIG peuvent être utilisés pour cartographier les sites d'enfouissement et les centres de traitement des déchets, et pour planifier les itinéraires de transport des déchets.
  5. Suivi des projets: Les SIG peuvent être utilisés pour suivre les projets de construction et les projets de développement, pour évaluer les impacts sur l'environnement et pour surveiller l'avancement des travaux.
  6. Prise de décision: Les SIG peuvent être utilisés pour fournir des informations géographiques aux décideurs pour prendre des décisions éclairées sur les politiques et les projets de développement.

Quels exemples d'usages du SIG par les acteurs économiques ?

Les acteurs économiques, comme les entreprises de construction, les sociétés de génie civil, les sociétés d'architecture, les sociétés de planification, les sociétés d'aménagement et les sociétés de gestion immobilière, peuvent utiliser les Systèmes d'Information Géographique (SIG) pour une variété de tâches liées à la planification et à la gestion des projets de construction. Voici quelques exemples d'utilisations courantes des SIG par les acteurs économiques:

  1. Les entreprises de construction utilisent des SIG pour planifier les projets de construction, gérer les ressources et suivre les progrès. Ils peuvent également utiliser des SIG pour surveiller les risques liés aux inondations, aux glissements de terrain et autres risques naturels.
  2. Les sociétés immobilières utilisent des SIG pour identifier les zones les plus attractives pour les projets immobiliers, en fonction de la densité de population, de la proximité des transports en commun et d'autres facteurs clés.
  3. Les entreprises de génie civil utilisent des SIG pour planifier les routes, les ponts, les tunnels et les autres infrastructures en utilisant des données géographiques pour prendre des décisions.
  4. Les architectes utilisent des SIG pour planifier les projets de construction et les mettre en œuvre, en utilisant des données géographiques pour s'assurer que les projets s'intègrent bien dans leur environnement immédiat.
  5. Les entreprises de gestion des bâtiments utilisent des SIG pour surveiller l'état des bâtiments, planifier les rénovations, gérer les ressources et optimiser les performances énergétiques.

Ces sont quelques exemples, mais il y a de nombreuses autres utilisations possibles des SIG dans le bâtiment. Les SIG peuvent aider à prendre des décisions informées, à optimiser les performances et à gérer efficacement les projets de construction.
 

Quelle est la différence entre BIM et SIG ?

Le BIM (Building Information Modeling) et le SIG (Système d'Information Géographique) sont deux domaines différents qui ont chacun leurs propres objectifs et fonctionnalités.

Le BIM est une méthode de modélisation de l'information pour la construction, la planification, la gestion et l'exploitation des bâtiments. Il permet de créer un modèle numérique de bâtiment qui contient des informations détaillées sur les matériaux, les équipements, les systèmes, etc. Le BIM est utilisé pour améliorer la collaboration entre les différents intervenants dans un projet de construction, pour optimiser la planification et la gestion des coûts et pour faciliter la maintenance et l'exploitation des bâtiments.

Le SIG est un système informatique qui permet de stocker, de traiter, de visualiser et d'analyser des données géographiques. Il est utilisé pour gérer, visualiser et analyser des données liées à l'environnement, au territoire, aux infrastructures, aux ressources naturelles, à la population, etc. Le SIG est un outil important pour la planification territoriale, la gestion des risques, la gestion de l'environnement et l'analyse des données géographiques.

En somme, le BIM est un outil pour la gestion des informations relatives à la construction, alors que le SIG est un outil pour la gestion de l'information géographique.
 

Quelles alliances possibles entre le BIM et le SIG ?

Il y a plusieurs alliances possibles entre la modélisation de l'information du bâtiment (BIM) et les systèmes d'information géographique (SIG). Voici quelques exemples :

  1. Utilisation combinée des données géographiques et architecturales : les modèles BIM peuvent être intégrés aux SIG pour fournir des informations sur l'emplacement, les limites, les caractéristiques physiques et les propriétés des bâtiments, tandis que les SIG peuvent fournir des informations sur les caractéristiques géographiques du terrain, les réseaux de transport et les ressources environnementales.
  2. Analyse de l'impact sur l'environnement : les SIG peuvent être utilisés pour évaluer les impacts potentiels d'un projet sur l'environnement, tels que les inondations, les glissements de terrain et les zones humides, et pour identifier les meilleures options de conception pour minimiser ces impacts.
  3. Gestion de la maintenance : les modèles BIM peuvent être utilisés pour planifier et gérer la maintenance des bâtiments, en fournissant des informations sur les systèmes de construction, les matériaux et les équipements, tandis que les SIG peuvent fournir des informations sur les emplacements et les propriétés des bâtiments.
  4. Simulation et analyse énergétique : les modèles BIM peuvent être utilisés pour simuler les performances énergétiques des bâtiments, en tenant compte des caractéristiques architecturales, des systèmes de construction et des équipements, tandis que les SIG peuvent fournir des informations sur les ressources énergétiques disponibles, les réseaux de transport et les besoins en énergie des bâtiments.
  5. Aménagement urbain : les modèles BIM peuvent être utilisés pour concevoir les bâtiments et les espaces publics dans un quartier, tandis que les SIG peuvent être utilisés pour planifier les réseaux de transport, les espaces verts et les zones d'activité économique.

En somme, la convergence entre la modélisation de l'information du bâtiment (BIM) et les systèmes d'information géographique (SIG) offre de nombreux avantages pour les professionnels de la construction et de l'aménagement. Les données géographiques et architecturales peuvent être combinées pour une meilleure planification et une coordination accrue. L'utilisation conjointe de ces outils permet aux professionnels de prendre des décisions plus éclairées et d'optimiser les coûts et les performances énergétiques des projets. Cette intégration va au delà de l'interopérabilité, elle permet une véritable collaboration entre les différents intervenants pour une meilleure qualité des projets.
 

Quel avenir pour le SIG ?

L'avenir des systèmes d'information géographique (SIG) est prometteur, car ils continuent à évoluer et à s'améliorer, grâce aux progrès technologiques et aux avancées en matière de traitement de données. On peut prévoir les tendances suivantes:

  1. L'intégration de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage automatique dans les SIG permettra de traiter de plus grandes quantités de données géographiques et de les utiliser pour prendre des décisions plus éclairées.
  2. La géo-analyse en temps réel deviendra de plus en plus courante, permettant aux utilisateurs de prendre des décisions en temps réel en fonction des données géographiques en cours d'acquisition.
  3. Les SIG se baseront de plus en plus sur des données en 3D, permettant une meilleure compréhension des projets dans leur environnement physique.
  4. Les SIG seront de plus en plus utilisés pour la prise de décision dans les domaines tels que la gestion des risques naturels, la planification des villes intelligentes et la gestion des infrastructures.
  5. L'interopérabilité et la collaboration entre les différents systèmes d'information géographique seront de plus en plus importantes pour permettre une meilleure prise de décision et une meilleure utilisation des données géographiques.

En somme, les systèmes d'information géographique continueront à être des outils clés pour les entreprises et les organisations, leur permettant de prendre des décisions éclairées et de gérer efficacement les projets en utilisant les données géographiques.

 

La communauté du SIG

La communauté des systèmes d'information géographique (SIG) est composée de professionnels de différents domaines qui utilisent les SIG pour résoudre des problèmes liés à la géographie. Elle inclut des géographes, des ingénieurs, des urbanistes, des chercheurs, des développeurs de logiciels, des scientifiques, des professionnels de la gestion de projet, des planificateurs, des architectes, des professionnels de la gestion de risques, des professionnels de la gestion des ressources naturelles et de nombreux autres.
Il existe également des organisations professionnelles qui soutiennent la communauté SIG, telles que l'Association internationale de géomatique (International Society for Geographical Information Science, ISGIS), l'Association américaine de géomatique (American Society for Geographical Information Science, AGIS) et l'Association française de télédétection (AFT). Ces organisations organisent des événements, publient des revues scientifiques et offrent des opportunités de formation et de développement professionnel pour les membres de la communauté SIG.

 

Quels sont les éditeurs de SIG ?

Il existe de nombreux éditeurs de systèmes d'information géographique (SIG) dans le monde, mais certains sont considérés comme des leaders dans ce domaine. Les principaux éditeurs de SIG sont :

  • Esri est l'un des leaders mondiaux des SIG, avec des clients dans de nombreux domaines, tels que les gouvernements, les entreprises, les universités et les organisations à but non lucratif. Esri propose une gamme complète de produits SIG, notamment ArcGIS, qui est l'une des plateformes SIG les plus populaires au monde.

  • Hexagon Geospatial  est un éditeur de SIG qui propose une gamme de produits pour la géo-analyse, la géo-visualisation, la gestion des données géographiques et la géo-collaboration. Il est reconnu pour ses solutions de géo-intelligence et de géo-analyse pour les gouvernements et les entreprises.

  • Autodesk est un éditeur de SIG reconnu pour ses produits de conception et de planification des bâtiments et des infrastructures. Il propose également des produits pour la géo-analyse, la géo-visualisation et la gestion de projets géographiques.

Il existe également d'autres éditeurs de logiciels de SIG, tels que Bentley Systems - Trimble - Pitney Bowes - Oracle - Intergraph (part of Hexagon) - Safe Software - GIS Cloud - Geosoft - QGIS ( open source) - ENVI ( Harris Geospatial) - ArcGIS Pro - Global Mapper - GeoServer ( open source) - MapInfo (part of Pitney Bowes) - GeoMedia - Microstation - SuperGIS - Smallworld...
 



2 avenue du Souleilla 31320 Vigoulet-Auzil France
Tél. : 05 61 20 70 73
Courriel : contact@eredit.fr
Site internet : https://www.eredit.fr/



Source : Eredit - Groupe ERRA
Eric Radi
2, avenue du Souleilla 31320 Vigoulet-Auzil
(+33) 5 61 20 70 73
contact@eredit.fr
http://www.eredit.fr
https://www.linkedin.com/company/eredit




L'agitation


4907
PLASTOR récompense les plus beaux chantiers en vitrification 2021

582

23

À découvrir

pub droite 1